A Rodrigues: «Aucun système électoral n’est parfait», dit Pravind Jugnauth

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth et Serge Clair, le mercredi 1er mars.

Pravind Jugnauth et Serge Clair, le mercredi 1er mars.

«J’ai pris note de vos ambitions.» C’est ce qu’a indiqué Pravind Jugnauth lors d’une conférence de presse à l’hôtel Cotton Bay, Rodrigues, le mercredi 1er mars. Le Premier ministre est en visite officielle dans cette île depuis lundi. Il devrait mettre le cap sur Maurice dans la soirée de mercredi.

«Je peux vous assurer que nous accorderons toute la considération voulue au développement de Rodrigues», a-t-il déclaré. Il a souligné que Rs 8,2 milliards ont été accordées à l’Assemblée régionale de Rodrigues pour des projets de développement ; Rs 3,9 milliards en 2015-2016 et Rs 4,3 milliards en 2016-2017. «Nous avons beaucoup fait pour Rodrigues en termes de support financier», a soutenu Pravind Jugnauth. «Toutes les ressources doivent être utilisées dans l’intérêt de toutes les composantes de la société rodriguaise», a-t-il exhorté.

Parmi les secteurs dans lesquels il y a eu des investissements : l’éducation, l’eau, l’agriculture, la santé, les infrastructures publiques, les sports… «Il y a des projets d’envergure qui sont déjà dans le pipeline, notamment l’aéroport, le port, la fibre optique, le SME Park et l’informatique. J’ai fait un constat de tous ces projets que je suis personnellement. Il y a une attente au sein de la population mais il y a des procédures à respecter», a-t-il fait ressortir.

Interrogé sur la réforme du système électoral à Rodrigues, Pravind Jugnauth a répondu qu’aucun système n’est parfait. La proportionnelle avait fait débat, Serge Clair et sir Anerood Jugnauth parlant notamment d’une injustice

Le chef commissaire, Serge Clair, était également présent à la conférence de presse. «Il faut savoir bien dépenser l’argent de l’Etat», a-t-il souligné, ajoutant que l’élevage sera relancé. «Aujourd’hui, nous sentons que nous sommes bien intégrés dans la république de Maurice. Beaucoup reste à faire mais nous avons donné l’exemple dans plusieurs domaines», a-t-il affirmé.

«Rodrigues est petite mais sait prendre de grandes décisions», a poursuivi Serge Clair. Il faisait notamment référence à l’interdiction d’utiliser des sacs en plastique et à la fermeture de la pêche à l’ourite.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires