Shift System: la Santé accusée de «mauvaise foi»

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) Le Shift System au sein des hôpitaux fait toujours débat.

(Photo d’illustration) Le Shift System au sein des hôpitaux fait toujours débat.

L’introduction du système de rotation dans les hôpitaux publics est une pilule qui a du mal à passer. En témoigne le bras de fer judiciaire qui oppose les médecins de l’État au ministère de la Santé. L’affaire a été appelée, lundi 27 février, en référé devant la juge Ah Foon Chui Yew Cheong.

La Medical and Health Officers’ Association (MHOA) a, par le biais de son président, le Dr Waseem Ballam, déposé un nouvel affidavit. Celui-ci a évoqué, dans son document, rédigé par Me Kamla Devi Varmah, avouée, la «mauvaise foi du ministère de la Santé », qui a fait l’impasse sur les conditions préalablement acceptées par les deux parties avant l’introduction du système de rotation.

En effet, il avait été décidé, lors d’une réunion le 30 mars 2016, que les dimanches ne seraient pas inclus dans le Shift System. Et que les médecins qui travaillent ce jour-là auraient droit à des heures supplémentaires. Le Dr Ballam indique que cet accord «a été révoqué unilatéralement par le ministère de la Santé» après l’application du système de rotation au service des urgences.

Le président de la MHOA reproche au ministère de la Santé d’avoir imposé plusieurs modalités essentielles à l’introduction du Shift System qui n’ont jamais été acceptées au préalable, en l’occurrence la semaine de 33 heures, les heures de présence et les conditions par rapport aux congés, entre autres. Le Dr Ballam rappelle que les médecins ont adopté le système de rotation sans connaître les conditions qui y étaient attachées.

La MHOA relève des contradictions dans les procès-verbaux des réunions et des discussions qui ont eu lieu entre les deux parties. Le Dr Ballam précise que les procès-verbaux des réunions entre la MHOA et la Santé n’ont jamais été lus et approuvés.

Il dit avoir fait état des frustrations grandissantes des médecins qui ont été appelés à adopter le système de rotation. Des lettres ont été adressées à la Santé pour évoquer l’accumulation de fatigue des praticiens.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires