MMM: un congrès pour les femmes le 5 mars

Avec le soutien de
La commission des femmes du Mouvement militant mauricien a tenu un point de presse ce mardi 28 février au Henessy Park Hotel, à Ébène.

La commission des femmes du Mouvement militant mauricien a tenu un point de presse ce mardi 28 février au Hennessy Park Hotel, à Ébène.

Égalité pour les femmes, progrès pour tous. C’est le thème choisi pour le prochain congrès de la commission des femmes du Mouvement militant mauricien (MMM), qui aura lieu le 5 mars. C’est ce qu’annoncé la présidente de la commission, Sundee Beedassy, lors d’une conférence de presse ce mardi 28 février au Hennessy Park Hotel, à Ébène. «Nous invitons toutes les militantes à nous rejoindre le 5 mars prochain au Plaza à 10 heures», a-t-elle déclaré.

Différents intervenants, notamment Arianne Navarre- Marie, Dorine Chuckhory, Jenny Adibero et Paul Bérenger, prendront la parole sur les sujets liés à la femme et à la société. Et pour être plus à l’écoute des femmes, cette année, le MMM mettra une suggestion box à la disposition de celles qui souhaitent s’exprimer anonymement.

Selon Sundee Beedassy, le MMM est le premier parti qui milite pour les droits des femmes. «Nous sommes fiers du MMM. C’est le premier parti qui lutte pour la cause des femmes.» Parité et égalité, poursuit-elle, sont les maîtres mots au niveau régional. Cela, car «l’un de deux membres choisis dans chaque circonscription doit obligatoirement être une femme».

Violence envers les femmes

Elle n’a pas manqué d’évoquer la place de la femme dans le monde du travail. «La femme doit avoir le droit de travailler. Plus il y aura de femmes sur le marché du travail, mieux l’économie se portera», a-t-elle fait ressortir.

La présidente a aussi fait part de son inquiétude quant à la recrudescence de la violence à l’égard des femmes. «La commission est inquiète car de plus en plus de femmes sont victimes de violence en tout genre au quotidien. Nous avons commencé l’année avec l’agression mortelle d’une femme à Ébène. Et la série noire continue avec le meurtre de Christiana Chery

Commentant la démarche du gouvernement pour la protection des femmes, Sundee Beedassy soutient que cela ne suffit pas et que «l’histoire donne raison au MMM encore une fois».  «L’an dernier, le gouvernement a annoncé des amendements aux lois sur la protection des femmes contre les différentes formes de violence mais le MMM avait indiqué que ce n’était pas suffisant. Malheureusement, les agressions barbares démontrent qu’il n’y a eu aucune amélioration», a-t-elle souligné.

Elle a terminé en lançant un appel à celles qui sont intéressées par la politique. «Le MMM lance un appel à toutes les femmes qui veulent se lancer dans la politique. Elles seront les bienvenues. Venez passer une journée en notre compagnie pour voir comment cela se passe au sein de notre parti

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires