Noyade à Nouvelle-France: «Aniket n’avait pas parlé de cette sortie à ses parents»

Avec le soutien de
 Aniket Nuckhir, 17 ans, s’est trouvé en difficulté dans un bassin à Nouvelle-France, lundi 27 février.

Aniket Nuckhir, 17 ans, s’est trouvé en difficulté dans un bassin à Nouvelle-France, lundi 27 février.

«Mo pa pé kapav kozé», confie le père d’Aniket Nuckhir. Pas de mots pour exprimer la souffrance d’avoir perdu un être cher. Son fils, qui a eu 17 ans l’année dernière. L’adolescent s’est, en fait, rendu près d’un bassin en compagnie de ses amis, à Nouvelle-France, lundi 27 février. Et il y est mort noyé.

«Il voulait construire sa maison à l’étage. D’ailleurs, il a déjà acheté des ‘blocs’, qui sont stockés dans la cour», confie son oncle. Ce dernier avance que la victime était très attachée à sa famille et ne sortait avec ses amis que très rarement.

Selon le voisinage, Aniket Nuckhir avait remporté une somme d’environ Rs 5 000 dans des paris durant le week-end. Et il avait prévu de faire une virée avec des amis en ce début de semaine.

«Il n’a rien dit à ses parents sur cette sortie. Sa mère avait un rendez-vous à l’hôpital, alors que son père était au travail», raconte son oncle Seedanie. Ce dernier affirme qu’en temps normal, la victime travaille comme aide-cuisinier dans le restaurant familial. L’adolescent avait abandonné sa scolarité l’année dernière. Or, cet ancien élève d Mootoocoomaren Sangeelee SSS de Riambel ne s’est pas rendu au travail, lundi.

En difficulté

Il a rencontré des amis et ils sont partis au bassin en voiture. «C’est un lieu difficile d’accès car il y a des ravins. Mais l’eau n’est pas profonde, sauf à un endroit», explique son oncle. Et c’est justement à cet endroit que l’adolescent se serait retrouvé en difficulté.

Selon les informations obtenues par la police, les jeunes ont pris leur déjeuner et auraient vidé quelques verres. Aniket Nuckhir s’est par la suite jeté à l’eau.

Ce sont ses amis qui l’ont sorti hors du bassin. Entre-temps, les proches de la victime ont été informés de cet accident. «Il respirait encore avant l’arrivée du SAMU», avance son oncle. Mais après avoir été transporté à l’hôpital Jawaharlall Nehru, Aniket Nuckhir a rendu l’âme.

Chez les Nuckhir hier soir, c’était la consternation. Quelques proches aidaient à l’installation d’un prélart pour la veillée... Les funérailles sont prévues ce mardi 28 février.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires