[Vidéo] Biscuitgate: Roshi Bhadain demande à Maya Hanoomanjee de «step down»

Avec le soutien de
L’ancien ministre de la Bonne gouvernance s’est attardé sur le scandale des biscuits de Sheila Hanoomanjee lors d’un point de presse, lundi 27 février.

L’ancien ministre de la Bonne gouvernance s’est attardé sur le scandale des biscuits de Sheila Hanoomanjee, lors d’un point de presse, lundi 27 février.  

«Toute cette affaire est un autre exemple d’abus de pouvoir…» La polémique autour des biscuits de Sheila Hanoomanjee, fille de Maya Hanoomanjee, continue à enfler. L’ancien ministre de la Bonne gouvernance a tiré à boulets rouges sur la speaker de l’Assemblée nationale et dénonce un «abus de pouvoir» dans cette affaire. Roshi Bhadain intervenait lors d’une conférence de presse au quartier général (QG) de Reform Party, à Quatre-Bornes, lundi 27 février.

«Dan sa zafer biscuit la, Maya Hanoomanjee dir li okouran so tifi in gagn kontra. Li mem dir linn laguer trwa an pu gagn sa. Selman kompani inn formé en 2016. E kan enn zournal ine koz kontra. Li pann réponn. B kouma déterminn prix enn zafer si péna kontra ?», se demande Roshi Bhadain. D’où la raison, dit-il, qu’il s’agit d’une «arnaque» et demande à Maya Hanoomanjee de «step down» comme speaker.

Enquête

L’ancien ministre de la Bonne gouvernance a, dans la foulée, demandé  que l’Independent Commission against Corruption initie une enquête sur cette affaire. «Kan Xavier-Luc Duval inn kit gouvernman désuit ine met case kont li. Dan zafer Mauritius Housing Corporation ine ouver lenket kont Mamad Kodabaccus, mé pu biscuits péna nanié ?», a indiqué Roshi Bhadain. Il a ajouté que «res zis dé pouvwar dan Moris. Lapres ek Parleman. Leres korompu !»

Roshi Bhadain va plus loin en affirmant que toute cette histoire gravite autour d’un «système mafieux». «Le Chief Executive Officer du Mauritius Duty Free Paradise, le maire de Quatre-Bornes, la speaker, sa fille Sheila Hanoomanjee et le ministre de la Bonne gouvernance ont tous menti», a indiqué l’ex-ministre. «Kot le maire Quatre-Bornes ine gout biscuit ? Li dir ine suiv tou bann procédir é ki ti ena Procurement Committee. Li fer krwar ki PC kinn décid sa. Dé zour apré li dir linn gouté mais prix li pa koné. Ou pren Morisyen pu ‘couyon’ ?», a-t-il soutenu.


Prix de l’essence

Commentant l’augmentation du prix des carburants, Roshi Bhadain affirme qu’il y a un manque de transparence. «C’est un abus extraordinaire. Et que les Mauriciens puissent tolérer une telle chose», explique l’ex-ministre. Il a ajouté que «zordi pé re-augmente diesel ek lesans, lépep pé bzin contigne payer. Sous Navin Ramgoolam, prix hedging inn monté, aster prix monté. Couma pé kalcul sa ? Sak fois dimoun pé bizin paye anplis». 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires