La maison d’un «police prosecutor» saccagée

Avec le soutien de
Le policier a l'intention de porter plainte au poste de police de Chemin-Grenier tôt lundi matin.

Le policier a l'intention de porter plainte au poste de police de Chemin-Grenier tôt lundi matin.

Sa maison a été prise pour cible par «plus d’une centaine de personnes» ce dimanche 26 février. C’est ce qu’affirme le police prosecutor du tribunal de Curepipe, Vikram Seedirrin. Et selon cet habitant de Chemin-Grenier, il s'agirait d’un règlement de comptes. «Il s’en sont pris à ma maison, où vivent mon enfant qui n’a qu’un an et demi, ainsi que mes parents, âgés de 56 et 65 ans respectivement», déclare-t-il à l’express, encore sous le choc..

«Ma voiture, ma maison à étage sont à présent dans un état déplorable. Ils ont même lancé du gaz lacrymogène et tenté de mettre le feu à mon domicile», raconte-t-il. Et de préciser qu’il attendra la matinée pour faire une déposition  au poste de police de Chemin-Grenier. «Je ne veux pas prendre de risque et sortir.» Il ajoute qu’un petit commerce qui jouxte sa maison et qui appartient à sa famille a subi le même sort que la maison.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires