Meurtre de Christiana Chery: des heures de recherche mais l’arme pas retrouvée

Avec le soutien de
Des éléments du GIPM effectuant des recherches dans une rivière située à Beaux-Songes, vendredi 17 février.

Des éléments du GIPM effectuant des recherches dans une rivière située à Beaux-Songes, vendredi 17 février.

Les recherches des éléments du Groupe d’intervention de la police mauricienne se sont avérées vaines. Après de longues heures passées dans une rivière située à Beaux-Songes, l’arme qui aurait été utilisée pour tuer Christiana Chery, dont le corps a été retrouvé dans un champ de canne, à Bambous, jeudi, n’a toujours pas été retrouvé.

C’est Mohammad Bilal Elahee, le conducteur de taxi qui a été arrêté dans cette affaire qui a indiqué aux policiers où il s’est débarrassé de l’arme du crime. Il est passé aux aveux lors de son interrogatoire par les éléments de la Major Crime Investigation Team, vendredi 17 février. «J’ai agi par jalousie», a-t-il déclaré aux enquêteurs.

La police avait procédé à l’arrestation du conducteur de taxi qui habite Quinze Cantons, à Vacoas, mercredi. Mais, il avait été relâché après son interrogatoire. La police s’est intéressée à Mohammad Bilal Elahee car il serait la dernière personne à avoir vu Christiana.

C’est dans l’après-midi de jeudi que le corps, en état de décomposition, de la jeune femme de 27 ans a été retrouvé dans un champ de canne, à l’arrière du Medine Business Park, à Bambous. La jeune femme de 27 ans portait des blessures à l’abdomen et au cou. La découverte macabre a été faite par un vigile.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires