Xavier Duval: «Kan mo ti la, ti éna pression pou met Air AsiaX déor»

Avec le soutien de
Xavier-Luc Duval était face à la presse ce vendredi 17 février au bâtiment Jules Koeing, à Port-Loui

Xavier-Luc Duval était face à la presse ce vendredi 17 février au bâtiment Jules Koeing, à Port-Louis.

«Cette pression était téléguidée par Air Mauritius.» C’est ce qu’a révélé Xavier-Luc Duval au sujet du retrait des appareils de la compagnie aérienne malaysienne Air AsiaX du ciel mauricien. C’était lors d’une conférence de presse du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), ce vendredi 17 février au bâtiment Jules Koenig, à Port-Louis.

Selon le leader du PMSD, les perdants dans l’histoire sont surtout les Mauriciens. «Air AsiaX a apporté une bonne nouvelle pour beaucoup de Mauriciens. Cette compagnie a été élue best low cost airline 2016. Entre Maurice et les Seychelles, la Malaisie, un géant du continent asiatique, a choisi notre pays. Ce pays a ouvert la voie pour les touristes mauriciens. Mais maintenant Maurice est perdant. Et pas que. Les Mauriciens sont ceux qui doivent en subir les conséquences.» Il indique que la compagnie, qui était la seule concurrente de la compagnie nationale d’aviation en Asie, a été soumise au «népotisme» d’Air Mauritius. D’ajouter qu’un groupe au Prime Minister’s Office a contribué à exercer cette pression. «Enn ladan ti farouchement contre Air AsiaX. Fodé protez vache à lait (Ndlr: Air Mauritius). Tous les compétiteurs doivent s’en aller.»

Soulager le fardeau de la population

Commentant la hausse du prix de l’essence et du diesel, le leader de l’opposition avance que la taxe aurait dû être réduite, voire même supprimée. «La taxe imposée par Vishnu Lutchmeenaraidoo en 2015 était de Rs 4,20. Il aurait fallu la réduire pour soulager le fardeau de la population. 10 %, c’est injustifié. Avec ce price structure, l’État récolte Rs 7.5 milliards par an.» Sur un ton sarcastique, il a déclaré que «gouvernman bizin konpran ki tou dimounn pa vann biskwi».

Quant aux récentes élections régionales de Rodrigues, Xavier-Luc Duval félicite Serge Clair pour le système électoral qui a été «réformé et amélioré». «Un comité que j’avais présidé a été nommé. Pravind Jugnauth et Ivan Collendavelloo en faisaient partie. Glover avait fait une proposition, qui a été refusée car elle est contre la proportionnelle

Cependant, il soutient qu’un autre item manque toujours. «Ti éna enn katriem item dan réform ki pa ti pasé sou lord de SAJ. C’est la raison pour laquelle je dis que la réforme électorale de Rodrigues est inachevée. SAJ a dit d’enlever la provision anti-transfuge. Je demande au gouvernement de compléter la réforme. Il faut rapidement instaurer la loi anti-transfuge. C’est mon appel.» Il a pris pour exemple Maurice, avec le changement constitutionnel que le gouvernement voulait apporter. «Get Moris gouvernma lepep ti pou permet li sanz konstitution avec 75 %. Mé sé enn anomali. Li tou a fé rézonab ki Mouvement rodriguais gagn zot plas dan lasanblé rézional

«Arnaque et scandale» 

Il n’a pas manqué de parler de la société Rum and Sugar de Sheila Hanoomanjee, qui fournit des biscuits au Mauritius Duty Free Paradise (MDFP). «Faute de miracle économique pour tout le monde, il y a un miracle économique dans le business de biscuits. La population a été choquée en apprenant que Sheila Hanoomanjee a été celle qui a eu le deal juteux au MDFP. Cet épisode a été mal digéré par la population

Faisant référence à la famille Jugnauth, il affirme qu’une seule famille accapare tout le pays. «La famille Jugnauth veut maintenant devenir fournisseur de biscuits.» Brandissant la boîte de biscuits, il clame que cette famille «ne laisse aucune miette pour la population». 

Qualifiant ce business de «scandale» et d’«arnaque», il appelle tout un chacun à le dénoncer. «C’est une arnaque qui est perpétrée contre les touristes et les voyageurs mauriciens. C’est un vrai scandale. Les touristes sont pris pour des imbéciles en leur faisant payer un prix pareil. Chez Esko, un paquet de biscuits coûte Rs 12. Il faut dénoncer cet acte. La municipalité de Quatre-Bornes a déjà pris un stock de Rum and Sugar. Zot pé arnak kontribiab.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires