Fonction publique: la State House sans chef de cabinet

Avec le soutien de
Le chef de cabinet a notamment la responsabilité d’écrire discours et messages et de s’occuper de toutes les procédures protocolaires et fonctions d’État.

Le chef de cabinet a notamment la responsabilité d’écrire discours et messages et de s’occuper de toutes les procédures protocolaires et fonctions d’État.

Le bureau de la présidence opère sans chef de cabinet depuis deux semaines. Le dernier remaniement de hauts fonctionnaires, effectif depuis le 31 janvier, n’a pas fait provision pour la State House.

Le transfert de certains hauts fonctionnaires est intervenu avec l’accession de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre. Ce qui est décrié comme un «impair» dans le milieu concerné, intervient à la veille des 49 ans de l’Indépendance et des 25 ans de la République.

Nirmala Bheenick, la dernière Secretary to the President en date, n’a été en poste à la State House que deux mois durant, avant d’être mutée au ministère de la Santé. En novembre, elle avait succédé à Dass Appadu qui, lui, a passé quatre ans à ce poste avant d’être transféré à la Fonction publique. Mardi 14 février, il a été remplacé par Iona Melanie Oree, qui, elle, n’a fait que 13 jours à l’Éducation, depuis le dernier remaniement.

Durant son bref passage à la State House, Nirmala Bheenick a officié à la prestation de serment du Premier ministre et de son Conseil des ministres au sir Harilal Vaghjee Hall, le 23 janvier.

De sources concordantes, il nous revient qu’on ne laisserait pas le champ libre à la présidente de la République de choisir son chef de cabinet. Ce, alors que le chef du gouvernement et autres membres influents du Cabinet désignent eux-mêmes les hauts fonctionnaires avec lesquels ils souhaitent travailler. D’ailleurs, la montée en grade de Pramode Neerunjun, jusqu’à tout récemment affecté au ministère des Finances, au bureau du Premier ministre, depuis le 31 janvier, en est la preuve.

Pourtant, Ameenah Gurib-Fakim a renouvelé sa requête à plusieurs reprises pour que le bureau du Premier ministre approuve son choix de celui qui, outre la rédaction des discours et des messages, devra également s’occuper de toutes les procédures protocolaires et fonctions d’État, tout comme de la gestion des ressources humaines, financières et administratives du Château du Réduit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires