L'express leaks du dimanche 05 février au vendredi 10 février

Avec le soutien de

Des bruits de couloirs, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ce que les autres vous cachent.

Ciseaux et rasoirs

Une équipe dirigée par un politicien de première vue a pour mission de «couper» toutes les banderoles des adversaires du gouvernement. Armés de ciseaux et de rasoirs, les membres de l’équipe sillonnent le pays et ne donnent que quelques heures de vie à des banderoles adverses avant qu’elles ne soient mutilées. Une campagne de Roshi Bhadain a ainsi connu une brève vie sur les places publiques.

Guerre ouverte

Il reste deux mois avant la reprise parlementaire, mais voilà qu’un premier dossier contre le pouvoir en place est déjà remonté à la surface. Avec l’épisode biscuits de la fille de la «Speaker», Maya Hanoomanjee, dans les boutiques de la Mauritius Duty Free Paradise à l’aéroport, la guerre est ouverte entre un ancien ministre et ses opposants. La réplique du côté du gouvernement n’a pas tardé. Deux affaires concernant des proches immédiats de Roshi Bhadain – d’abord dans une des principales institutions tombant jadis sous sa tutelle et, ensuite, dans le secteur financier – ont déjà commencé à filtrer.

Des travaux tous azimuts

Quatre conseillers du Premier ministre, Pravind Jugnauth, auront des bureaux tous refaits. D’importants travaux de rénovation sont en cours en ce moment au New Government House pour ces conseillers qui seront à l’étage qu’occupait le ministre Ivan Collendavelloo quand son bureau était à Port-Louis.

Rampe de lancement

Les spécialistes de l’hôtel du gouvernement sont convaincus que la nomination au poste de «Senior Advisor» de Bhinod Bacha n’est qu’un premier exercice de son placement sur la rampe de lancement. On croit savoir que vu la grande différence d’exécution et de vitesse d’écriture entre le nouvel «Advisor» et le chef de la Fonction publique et secrétaire au Cabinet Nayen Kumar Ballah, très vite, c’est Bhinod Bacha qui dirigera dans les faits le PMO.

Gayan confond mbc et radio privée

Mécontent des critiques qu’il a entendues à la radio contre le gouvernement, Anil Gayan s’est permis d’écrire sur le mur Facebook de l’animateur de l’émission : «Vous permettez aux gens de dire plein de sottises. Une radio publique ne devrait permettre cela.» Les Facebookers ont vite fait de lui rappeler qu’il s’agissait d’une radio privée. Une facebookeuse a même voulu décerner le titre de «nonsense minister» au ministre qui a répliqué : «Ne crachez pas votre venin. Soyez positive.»

Le cousin de mon cousin…

…n’est pas mon cousin. Appel de Paris. Au bout du fil une voix familière et sympathique : celle de Nita Deerpalsingh. Elle nous dit qu’elle a appris que nous avons fait un «Family Tree» avec les politiciens et leurs proches. Que c’est une bonne initiative. Sauf qu’elle n’est pas parentée à Roshi Bhadain, mais bel et bien avec Kishore Deerpalsingh, le père d’Akilesh Deerpalsingh…

Où se trouve la chaîne de veeren ?

La chaîne en or de Veeren Peroumal saisie dans le cadre des travaux de la Commission sur la drogue et valant plus d’un million de roupies est devenue le «talk of the moment» aux Casernes centrales. Pour cause, elle a été placée dans les coffres de l’ADSU. Est-ce vraiment un lieu sûr ? se demandent, en riant sous cape, des policiers en parlant de la fameuse disparition de la drogue dans les locaux de l’ADSU.

Lobby maçonnique

Chaque nouveau PM reçoit des lobbyistes qui viennent lui souhaiter bonne chance. Bien évidemment, c’est l’occasion rêvée pour pousser les hommes et les femmes des réseaux en question. Après le départ de SAJ, qui avait une réelle aversion (tout comme Paul Bérenger apparemment) pour les loges maçonniques, des maçons ont commencé à flirter avec l’entourage de Pravind Jugnauth dans l’espoir d’un meilleur traitement. Certains attribueraient, à tort, cet élan au retour de sir Bhinod Bacha. Or c’est une autre connexion qui aurait joué dans son cas...

Shadow cabinet mauve ?

Annoncée depuis quelque temps, la constitution de la quinzaine de commissions spécialisées du MMM tarde. La raison est qu’elles auraient valeur de «shadow cabinet» du MMM, même si ce n’est pas dit officiellement. Il faut du temps pour trouver les bonnes personnes aux bons postes, avec les compétitions internes qui sont inévitables, fait-on ressortir.

Lady jugnauth sur facebook

Le billet de Rs 20 de lady Jugnauth est en vente sur Facebook pour $50 comme une curiosité. Rappelons qu’il avait été retiré de la circulation en raison de la forte colère populaire que cette décision avait causée – il avait été offert pour son anniversaire.

Des anciens du mmm se mobilisent

Des anciens militants de la circonscription de Flacq–Bon-Accueil (n°9), menés par Nabe Fortuno et Narainduth Ramgoolam, se mobilisent à Riche-Mare cet après-midi. Ils comptent notamment annoncer leur adhésion au MSM. Depuis les dernières élections générales, plusieurs avaient exprimé leur désaccord avec le MMM.

Veeramundur ne convainc pas

Même si Rudy Veeramundur, communicant au PMO, avance que c’est lui qui aurait convaincu Kim Catlow, rencontrée lors d’une conférence à l’étranger, à venir travailler pour le PMO, cette explication est loin de convaincre. D’autant qu’il existe des centaines de Mauriciennes ayant le même profil pour la gestion des projets. Des fonctionnaires ont, eux, noté de profondes divergences entre les nouveaux communicants du PMO et l’ancien «Senior Advisor» Dev Beekharry. Et une rivalité pas du tout saine se serait installée…

L’oiseau

La course est ouverte pour la succession du «Big Boss» d’une firme comptable faisant partie des Big Four. Ce «Country Manager» doit partir en retraite l’année prochaine, ayant atteint 60 ans (une obligation dans les firmes des Big Four). D’aucuns se demandent qui, parmi les «Senior Partners» de la firme, sera capable de remplacer dignement ce monsieur. Car ce dernier a imposé son style à la tête de cette société d’audit. Il est d’ailleurs très respecté pour son franc-parler sur l’actualité. Selon les rumeurs, deux «Seniors Partners» seraient en course.

Glover ne passe pas

Des membres du Parti travailliste ne seraient toujours pas d’accord avec l’adhésion de Brian Glover au bureau politique (BP) des rouges. S’ils concèdent que l’avocat est une recrue de valeur, ils ne comprennent pas pourquoi il est directement entré au BP sans vote au préalable, alors que d’autres attendent toujours.

Bureau-entrepôt

Avec la nomination de la ribambelle de conseillers du Premier ministre, il faut bien faire de la place pour accommoder tout ce beau monde au bâtiment du Trésor. C’est ainsi qu’un haut conseiller du Minister Mentor se serait vu attribuer un bureau qui servait jusque-là de «store» pour ranger des balais notamment.

Des militants en conflit d’intérêts

Au moins deux militants des causes actuelles se retrouvent en flagrant conflit d’intérêts. Sur la place publique et sur Facebook, ils avancent des arguments pour leur cause alors qu’ils sont payés par des organisations qui font le contraire de ce qu’ils avancent. Nourris par des sociétés capitalistes, ils prônent le prolétariat et aspirent à défendre le petit peuple sans déclarer leurs intérêts financiers. Leurs détracteurs commencent à compiler un dossier sur eux…

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires