Rodrigues: vigilance sur les demandes de vote par procuration

Avec le soutien de
Les principaux partis politiques avaient réuni leurs partisans à Mourouk et Malabar, le jeudi 9 février.

Les principaux partis politiques avaient réuni leurs partisans à Mourouk et Malabar, le jeudi 9 février.

Le vote, pour les élections régionales du 12 février à Rodrigues, se passera-t-il comme prévu? En tout cas, plusieurs cas de maldonnes alléguées ont été évoqués par les leaders des principaux partis politiques lors des meetings, le jeudi 9 février.

«OPR pé pass lor terrin pou asté kart identité bann partisan MR», a déclaré le leader du MR, Nicolas Von-Mally, lors d’un meeting à Mourouk. Il a poursuivi que ceux qui ont décidé de «vendre» leurs pièces d’identité pour Rs 250 peuvent voter en présentant leur passeport ou encore leur permis de conduire. Serge Clair, leader de l’OPR, a également évoqué cette manœuvre qui se ferait au niveau des agents politiques. «Nou pa pou asté ou, ni ou kart identité ni ou konsians», a-t-il déclaré lors d’un rassemblement à Malabar.

Outre ces maldonnes alléguées, dans les milieux proches de la police, l’on laisse entendre avoir reçu plusieurs demandes de vote par procuration. «Il faut rester prudent. C’est vrai que nous avons eu beaucoup plus de demandes cette année», souligne une source bien connectée. Aucun chiffre n’a toutefois été avancé. Le bureau du commissaire électoral est également resté injoignable. Au niveau de la police, on indique redoubler de vigilance, afin d’éviter tout trafic.

Qui sont ceux qui peuvent voter par procuration ? En période d’élections à Rodrigues, les fonctionnaires inscrits sur les listes électorales de l’île, mais exerçant à Maurice, ont la possibilité de déléguer leur vote à un proche, s’ils ne peuvent se déplacer. Pour les élections de ce dimanche, le nombre de demandes de proxy s’élève à 84. S’il s’agit du chiffre officiel, une source policière nous rapporte qu’il serait inférieur à la réalité.

Des demandes à contrôler

Le vote par procuration permet à un électeur rodriguais à Maurice de mandater une autre personne pour qu’elle vote en son nom. Mais cette possibilité n’est pas offerte à tous les Rodriguais. La loi prévoit que ce droit soit alloué à «any public officer who is an elector in Rodrigues and who is serving in the Island of Mauritius». En somme, si un officier de police rodriguais exerçant à Maurice bénéficie du droit de vote par proxy, ce ne sera pas le cas d’un jeune Rodriguais venu étudier à Maurice. Quant à la personne à laquelle on confie son vote, elle doit nécessairement avoir plus de 18 ans et être citoyenne du Commonwealth. Ajouté à cela, elle ne peut voter pour plus de deux électeurs.

Le système de procuration a le mérite de permettre aux fonctionnaires rodriguais déplacés à Maurice d’accomplir leur devoir civique. Toutefois, il faut faire attention aux abus. Une utilisation perverse de ce système pourrait fausser les élections. On se souvient de la polémique autour du scrutin du 2014, durant lequel des partis avaient été soupçonnés d’acheter les procurations de policiers pour un vote en leur faveur.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires