Manif refusée: Rezistans ek Alternativ s’en remet à la Human Rights Commission et à l’EOC

Avec le soutien de
(Photo d’archives) Les membres de Rezistans ek Alternativ feront parvenir une correspondance à la Human Rights Commission et l’EOC à 10 heures.

(Photo d’archives) Les membres de Rezistans ek Alternativ feront parvenir une correspondance à la Human Rights Commission et à  l’EOC à 10 heures aujourd'hui.

Il a essuyé un deuxième revers après que sa demande de rassemblement a été rejetée par la mairie de Port-Louis. Rezistans ek Alternativ qui avait prévu de manifester dans la capitale pour contester la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et son fils, Pravind Jugnauth, ne compte, toutefois, pas rester les bras croisés.

Le parti de gauche fera parvenir une correspondance à la Human Rights Commission et à l’Equal Opportunities Commission à 10 heures, ce vendredi 10 février. Le but: dénoncer les agissements des autorités gouvernementales.

Dans un premier temps, la demande de Rezistans ek Alternativ d’organiser un rassemblement au jardin de la Compagnie avait été rejetée par la police. Selon celle-ci, le parti de gauche n’aurait pas respecté le délai de sept jours comme le stipule la loi pour informer la police de la tenue de cette manifestation. Un fait que contestent les membres du parti qui sont, eux, d’avis que la police a agi de façon «arbitraire, partisane et discriminatoire».

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x