Yogida Sawmynaden : «Faire de Maurice un hub informatique pour l’Afrique»

Avec le soutien de

Votre ministère soutient la digitalisation du matériel du Mauritius Institute of Education et le school net program. En quoi cela consiste-t-il ?

Le but est de faire la connexion de toutes les écoles. Cela permettra la communication entre élèves et professeurs. Par exemple, un élève en difficulté pourra contacter son enseignant et les parents connaîtront même la progression de leurs enfants. Plus besoin de se déplacer à l’école ou d’avoir recours aux leçons particulières.

Outre ce programme, quel est votre objectif principal au ministère ?

Le plus gros projet est de faire de Maurice une Cyber-Island. Le secteur des TIC est le troisième pilier économique. Je veux créer un maximum d’emplois dans ce service. Je souhaite aussi faire de Maurice un hub informatique pour l’Afrique. Le pays a toujours été une plate-forme naturelle. Nous pourrons créer des centres de formation ici pour les Mauriciens, mais aussi les ouvrir aux pays africains. Il est de notre devoir d’aider ces pays pour qu’ils viennent ensuite en aide à leur propre population. Avec le secteur des TIC, nous pourrons attirer beaucoup d’étudiants.

La connectivité sera importante pour un hub informatique. Où en sont les dispositions pour le troisième câble sous-marin de fibre optique ?

Il n’y a pas que le projet du troisième câble de fibre optique mais aussi un quatrième câble pour une connexion interrégionale. Mauritius Telecom pilote le troisième câble.

Il y a souvent des plaintes en ce qui concerne la qualité de connexion…

Dix personnes se servaient d’un tuyau d’eau d’un certain diamètre. Aujourd’hui, c’est exactement le même tuyau mais 100 personnes l’utilisent. Forcément, la pression de l’eau dans le robinet est en baisse. C’est pareil pour la connectivité. Demain, avec les innovations, cela va nettement s’améliorer. Le monde de la technologie bouge très vite et nous devons avancer tout aussi vite.

Et le projet des Wi-Fi spots autour du pays ?

Le projet aurait dû être lancé demain officiellement (NdlR, aujourd’hui) mais avec le mauvais temps, nous avons dû repousser. Ce sera certainement fait la semaine prochaine.

L’un des thèmes de la campagne à Rodrigues est la connectivité de l’île. Où en est le chantier ?

Rodrigues fait partie de la République, tout développement fait à Maurice doit et va être fait à Rodrigues. C’est dans le projet du ministère de lancer la connectivité dans l’île. Élections régionales ou pas, cela n’influera pas sur le chantier. Au plus vite nous allons assurer leur connexion.

Le secteur de l’outsourcing et du BPO va-t-il recevoir un cadre spécifique pour les jeunes ?

Oui, nous allons mettre en place une académie des TIC pour laquelle nous allons signer un accord avec Oracle (NdlR, une compagnie spécialisée dans l’informatique), on discutera aussi avec Microsoft. Les étudiants passeront dans l’académie pour dépasser le stade de BPO.

Un projet qui vous tient à coeur ?

L’E-Health. Le but est de revoir la connexion des dispensaires et des hôpitaux entre eux, dans chaque région dans un premier temps, puis globalement. Ensuite l’informatisation de la National Transport Authority. Je travaille étroitement avec le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha. Les gens ne devraient pas avoir à se déplacer pour payer leur déclaration ou s’ils ont besoin d’une information.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires