Serge Clair: «Avec nous, il n’y aurait pas eu de problème d’eau»

Avec le soutien de
L’OPR a réuni ses partisans à Malabar, le jeudi 9 février.

L’OPR a réuni ses partisans à Malabar, le jeudi 9 février.

«Il est l’heure....» L’Organisation du peuple de Rodrigues (OPR) a organisé un rassemblement à Malabar, ce jeudi 9 février, à quatre jours des élections régionales. «Nous devons rassembler la grande famille rodriguaise. Seule l’OPR peut travailler pour le peuple. Nou pa guet ou kouler politik pu donn ou bail ek travay», a lancé Serge Clair, tout en brandissant son programme.

Les attaques envers les adversaires n’ont ainsi pas manqué. «Les autres leaders politiques ne sont pas bons pour l’avenir du pays», a soutenu Serge Clair. Il devait rappeler qu’un projet pour le dessalement de l’eau avait été lancé à Mourouk, peu avant les élections anticipées de 2006. «Si nou ti ress o pouvwar, nou pa ti pu gayn miser delo», a-t-il affirmé.

Répondant aux critiques concernant l’encadrement des malades, il a indiqué que de «janvier à juin 2016, nous avons dépensé Rs 2 millions pour envoyer des malades à Maurice. En 2015, la somme était de Rs 4 millions. Nous nous occupons de nos malades». Et d’ajouter : «Nous avons montré ce que nous sommes capables de faire.» Serge Clair devait terminer son discours en esquissant quelques pas de danse. «Zot ki la, mo kontan zot...»

Autre intervenante : Franchette Gaspard Pierre-Louis. «Nicolas Von-Mally a dit qu’il voulait un face-à-face avec notre leader. Mais il doit savoir que ce dernier n’est pas du même niveau que lui», a-t-elle déclaré.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires