PTr: l’interview de Jhuboo discutée au BP vendredi

Avec le soutien de
Ezra Jhuboo est député travailliste de Savanne–Rivière-Noire (n°14).

Ezra Jhuboo est député travailliste de Savanne–Rivière-Noire (n°14).

Le bureau politique (BP) du Parti travailliste (PTr) se rencontrera vendredi pour passer en revue l’actualité politique. Or, l’interview d’Ezra Jhuboo, parue dans l’express-dimanche du 5 février, n’est pas passée inaperçue et fera ainsi partie de l’agenda du jour. C’est ce que nous a confirmé Patrick Assirvaden, président du parti.

Qu’en est-il du principal concerné ? Ezra Jhuboo a affirmé, pour sa part, être au courant de la date à laquelle se tiendra le BP mais pas de sa teneur. «Oui, j’y serai mais je ne sais pas de quoi on discutera», a déclaré le député du n°14. Il a confié que jusqu’ici, personne au PTr ne lui a parlé de son interview.

Selon des proches du parti interrogés mardi 7 février, le député est allé trop loin dans ses réponses envers certains dirigeants rouges et a même ciblé le leader, Navin Ramgoolam. Ils s’étonnent comment un nouveau venu dans la politique peut tenir un tel langage contre ceux qui comptent des années d’expérience au sein du PTr et cela, à cause d’une défaite électorale.

BP 247

Dr Ambika Jhuboo et Ezra Jhuboo, père et fils.

Le dernier l’express-dimanche m’a agréablement comblé avec le cahier spécial sur l’état de la démocratie à Maurice. Votre équipe de journalistes, à mon avis, a administré une jolie claque à l’équipe de The Economist qui a réalisé le Democracy Index 2016 en soulignant les non-dits de notre système. De la souscaste de la caste majoritaire pour être PM aux familles qui ont pris en otage les partis politiques en passant par la perspective suédoise et le prix économique de notre démocratie de façade.

Cependant, l’interview du jour, en l’occurrence celle d’Ezra Jhuboo, tombait comme un cheveu sur la bonne soupe égalitaire et démocratique. Celui qui veut jouer au réformateur au sein du Parti travailliste, en adoptant un ton moderne, visiblement préparé, mais qui manifestement est obligé, in fine, de caresser le lion dans le sens du poil, illustre que certains passéistes, surtout au sein du Parti travailliste, auront toujours des places réservées au sein des partis et vont bloquer les autres qui n’ont que le mérite comme mode de parrainage. Non content d’avoir finalement eu un ticket en raison de l’influence paternelle, ne voilà-t-il pas qu’il évoque, non pas le père Jhuboo, mais le grand-père Jhuboo. «Mon grand-père avait une relation très spéciale avec SSR. Il ne prenait pas de gants et mon père avait la même approche avec Navin Ramgoolam. C’est une marque de fabrique familiale...» déclare Ezra Jhuboo dans l’express dimanche du 5 février.

Ceux qui connaissent l’histoire du Parti travailliste savent dans quelles conditions Ramgoolam-père, et avec quelles méthodes antidémocratiques, a fait le ménage et a monté les uns contre les autres pour s’octroyer le leadership du PTr au détriment des vrais pères fondateurs (Anquetil, Rozemont, Curé et beaucoup d’autres). La clique qui avait alors entouré SSR, face aux vrais leaders, avait ensuite bénéficié de lopins de terres, de toutes sortes de facilités et de privilèges. Il n’est pas difficile de retracer ceux-là dans nos archives. Ce pouvoir-là et ces baux-là, octroyés sous l’ère SSR, ils les ont conservés jalousement de génération en génération, de père en fils, de parlementaire à parlementaire. Pour certains privilégiés du régime travailliste, les terrains sont devenus des hôtels ou des smart cities. Difficile dans pareilles conditions d’abdiquer le pouvoir et le parti – qu’on soit jeune ou vieux – il faut surveiller la ruche, ou la loge. Ceux qui militent pour la méritocratie peuvent toujours attendre l’après-Ramgoolam, ou croire en des promesses de renouveau... mais Anne, ma sœur Anne, vois-tu venir ce changement dynastique là ?

PETIT-FILS

de Curé (mort dans la misère, sans avoir vu les «smart cities»)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires