PMSD : une affaire des Duval après Jules Koenig

Avec le soutien de

Né du Parti mauricien, qui est lui-même une émanation du Ralliement mauricien, le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) a toujours été l’affaire des Duval, notamment de sir Gaëtan, d’Hervé et de Xavier-Luc.

Toutefois, il y a eu une parenthèse quand Maurice Allet, en guerre contre Xavier Duval, a contrôlé le PMSD pendant quelques années.

C’est au cours d’une manifestation monstre, tenue à Port-Louis, en novembre 1963, que sir Gaëtan Duval se fait remarquer. Selon l’historien Benjamin Moutou, Gaëtan Duval «détachait» les Créoles qui étaient avec le PTr.

En 1967, le PMSD est dans l’opposition, malgré ses 44 % des suffrages obtenus. Avec la naissance du MMM, le PMSD se range du côté du pouvoir et Gaëtan Duval joue un rôle prépondérant dans le développement du pays, en étant ministre dans des gouvernements dirigés par sir Seewoosagur Ramgoolam et par sir Anerood Jugnauth.

Si en 1983, le frère de Gaëtan Duval, Hervé, qui était un ancien PS limogé par le gouvernement MMM-PSM, se jette dans l’arène politique, c’est en 1987 que Xavier fait son entrée en politique. Il est élu dans la circonscription de Port-Louis-Nord - Montagne-Longue.

Sir Gaëtan Duval décède en 1996. Et là, c’est le froid qui s’installe au sein de la famille Duval. Hervé ne s’entend pas avec son neveu, Xavier, qui lui dispute le leadership du PMSD. Toutefois, lors de son décès en 2004, Hervé Duval réussit à réunir la famille. Même si c’est Maurice qui avait le leadership à ce moment-là, Xavier Duval reprendra assez vite le flambeau de son père jusqu’aujourd’hui.

Même si un fidèle bleu, Azad Doomun, affirme que le PMSD dispose d’un exécutif qui se réunit pratiquement toutes les semaines et d’une équipe de cuisine, l’on sait que nul ne peut contester le leadership de Xavier Duval. On l’a vu quand celui-ci a démissionné du gouvernement, le 19 décembre dernier. Il a été accompagné dans sa démarche de dix autres députés, même si deux d’entre eux ne l’ont pas suivi après.

Publicité
Publicité

Selon plusieurs indices, notre pays serait un modèle de démocratie, alors que des pays comme l’Inde, la France ou les États-Unis, eux, sont des «flawed democracies». «Démocratie» : un mot qui veut tout ou rien dire. Que signifie-t-il dans le contexte mauricien ? Des journalistes de «l’express», aidés de quelques collaborateurs, ont mené l’enquête…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires