Ministère scindé: le MMM prépare sa riposte légale

Avec le soutien de
Le MMM se demande si la décision du gouvernement est constitutionnelle et envisage de recourir à la cour pour trancher.

Le MMM se demande si la décision du gouvernement est constitutionnelle et envisage de recourir à la cour pour trancher.

«Nous surveillons tout cela de près et nous attendons que tout soit officiellement publié dans la Government Gazette pour prendre une décision.» Ajay Gunness, secrétaire général, du Mouvement militant mauricien, explique que le parti envisage une riposte légale quant à l’aménagement de deux ministères, celui de l’Intérieur et la Défense, au lieu d’un seul et même portefeuille.

Cette décision est-elle anticonstitutionnelle ? Le MMM le croit. Il en veut pour preuve le fait que séparer les deux serait synonyme de dissocier la Special Mobile Force (SMF) de la police. Un argument que met en avant un haut gradé des Casernes centrales.

«La SMF n’est pas une entité militaire mais paramilitaire qui tombe sous et qui dépend de la police, en termes de Budget et de chain of command», fait valoir notre interlocuteur. Il ajoute que l’officier responsable de la SMF répond au commissaire de police et ne peut pas prendre des initiatives «in his own deliberate judgment».

Selon lui, pour séparer les deux entités, il faudrait revoir les législations, dont le Police Act. «N’étant pas constitutionnaliste, je ne peux pas me prononcer sur la remarque de Bérenger. Mais c’est clair qu’il a un point en soulignant l'incongruité de ce portefeuille de la Défense», ajoute ce haut gradé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires