L'express leaks du dimanche 22 janvier au vendredi 27 janvier

Avec le soutien de

Des bruits de couloirs, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ce que les autres vous cachent.

Le recrutement des aps dénoncé à l’Icac

Le récent recrutement des «Assistant Permanent Secretaries» (APS) fait des mécontents. Une lettre contenant des allégations «ti copain» a été envoyée à l’ICAC. Parmi les dénonciations, des liens de parenté qu’auraient plusieurs des nouvelles recrues avec des hauts fonctionnaires en poste. La lettre indique également que lors des interviews, ce sont des officiers de ministères qui sont retenus comme assesseurs.

 

Pétards à la santé

On se serait cru à l’issue d’un match de foot. Mais tel n’était pas le cas. Des pétards ont éclaté dans un centre hospitalier après la cérémonie de prestation de serment des ministres lundi. Des médecins ont laissé éclater leur joie devant le remplacement d’Anil Gayan par Anwar Husnoo à la Santé. C’était, selon ces médecins, une raison suffisante pour rompre, momentanément, le silence religieux. «Le calme va revenir désormais»,  relativise-t-on…

 

De nouveau en disgrâce

Après deux années à chercher à gommer ses erreurs, le responsable d’une organisation très respectée du privé s’est vu une nouvelle fois refuser l’accès à l’Hôtel du gouvernement. On lui reproche sa trop grande proximité avec certains membres d’un parti de l’opposition. Les mauvaises langues prétendent qu’il a récemment participé à un dîner de réconciliation. Du coup, il n’a pas été invité à la cérémonie d’investiture du nouveau Premier ministre.

 

Nobin bypassed?

Selon les indications, c’est le Deputy Commissioner Krishna Jhugroo qui dirige les opérations touchant aux adversaires politiques du gouvernement. Ce n’est pas la première fois que le Commissaire de police est «bypassed» par l’hôtel du gouvernement. À un certain moment, des dirigeants faisaient appel à André Feillafé, le n°2 alors que Raj Dayal dirigeait  la police.

 

Deal papa-piti-polo

Deal papa-piti-polo. Tel serait le slogan tout trouvé qui serait utilisé par les adversaires de Paul Bérenger, si jamais ce dernier décide de trouver un terrain d’entente avec Pravind Jugnauth. Des spéculations sur une future alliance entre le MMM et le MSM font rage depuis que le MMM a pris la décision de ne pas participer au rassemblement de Port Louis.

 

Folie des grandeurs

Ce proche de la cuisine interne du MSM a décroché la timbale en accédant au poste suprême d’une compagnie très en vue dans le Top 100 Companies. Il vient de se payer un terrain pour la modique somme de Rs 30 millions, dans un quartier sélect où seuls les privilégiés peuvent mettre les pieds. Il s’agit du morcellement «Au bout du monde» à Ébène. Son terrain couvre un arpent. Et pour ne pas bouder son plaisir, le CEO en question compte y ériger une villa digne de Beverly Hills.

 

Business man mystérieux

Un homme d’affaires mauricien connu, mais discret, est arrivé à Rodrigues au cours de la semaine. Il est un bailleur de fonds des différents politiques à Maurice. Son arrivée dans l’île, dit-on, en pleine campagne électorale, est liée à un projet touristique. Il convoiterait même un terrain à Rodrigues.

 

Profil bas

Ce politicien qui aime communiquer avec les journalistes se fait assez discret depuis cette semaine. Il a appris qu’il sera convoqué par les autorités dans le cadre d’une affaire qui va gêner son parti. On lui a déjà préparé un «speech» pour qu’il donne sa version des faits afin de minimiser la casse.

 

Déjà au 1er Mai

Au parti Soleil, l’on est déjà au 1er mai. Lors du Bureau politique de mercredi, l’organisation de la mobilisation était de mise. Roshi Bhadain était aussi le sujet de prédilection. D’aucuns disaient que plusieurs au MSM ont «nourri le serpent». Tandis qu’un ministre affirmait lui qu’il voulait affronter Bhadain en face-à-face.

 

Le Matinal renaît de ses cendres

Le quotidien Le Matinal sera de nouveau sur le marché d’ici quelques semaines. Il nous revient que c’est un homme d’affaires mauricien qui a fait l’acquisition de la presse. Il a, du reste, déjà pris contact avec des anciens journalistes du Matinal en vue de relancer la parution du défunt quotidien.

 

Propagande Smart Cities

Si les smart cities prévues un peu partout dans l’île continuent à susciter beaucoup d’interrogations, ce n’est pas le cas sur les bancs des écoles primaires. En effet, les petits ont un chapitre sur les smart cities, avec description ainsi que les endroits où elles seront. Reste à savoir si tous les projets se concrétiseront.

 

Monvoisin à Rose-Hill

Le surintendant Daniel Monvoisin a retrouvé le commandement de la CID de la Western Division depuis la nomination d’Ivan Collendavelloo aux fonctions de vice-Premier ministre. Il avait été muté de Rose-Hill à la Metropolitan police région Nord.

 

Tapis gonflant

La cérémonie de prestation de serment ne s’est pas déroulée sans anicroche au Vaghjee Hall lundi. Les organisateurs ont dû retirer en urgence une partie du tapis rouge à l’accueil avant l’arrivée de Pravind Jugnauth. La raison : plusieurs personnes ont trébuché à un endroit précis car le tapis avait gonflé à cause de la pluie.

 

Les espions du MSM

Pas question pour eux d’ignorer les partis de l’opposition. Des membres du MSM confient que leur parti envoie souvent des émissaires dans les réunions ou conférences de presse des partis adverses. Ceci, dans le but de savoir exactement ce qui se dit.

 

Policiers partisans

Des policiers en uniforme ont été surpris en train de couper des banderoles qui dénonçaient le «deal papa-piti». Des témoins de la scène ont prélevé les numéros des plaques d’immatriculation dans le but de dénoncer ces actes aux Casernes centrales.

 

Makhan en campagne

Vijay Makhan, qui a une longue carrière dans les organisations sous-regionales, est très sollicité sur le continent africain. La preuve, Abdoulaye Bathily, le candidat sénégalais favori pour succéder à Nkosazana Dlamini Zuma à la présidence de l’Union Africaine, a fait appel à notre compatriote pour l’aider dans sa campagne. Vijay Makhan, en déplacement sur le continent noir dans ce but, a eu la bénédiction de son parti.

 

Entorse ?

Le carton d’invitation de la présidence pour la prestation de serment des ministres avait été envoyé aux invités dès dimanche. Cela, alors que le poste de Premier ministre n’était pas encore vacant. Ce n’est en effet que lundi que SAJ a soumis sa démission. Un invité l’a partagé sur Facebook, déclenchant une déferlante de commentaires dénonçant cette entorse à la Constitution. Cela pourra-t-il être utilisé dans les contestations de cette passation de pouvoir ?

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires