«Deal papa-piti»: un recours au Privy Council pas à écarter

Avec le soutien de
PMSD et PTr avaient réuni leurs partisans, hier, devant l’Hôtel du gouvernement.

PMSD et PTr avaient réuni leurs partisans, hier, devant l’Hôtel du gouvernement.

Les actions des membres de l’opposition pour contester la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth (SAJ) et son fils, Pravind Jugnauth, ne s’arrêtent pas avec la marche de protestation qui a eu lieu hier, vendredi 26 janvier. C’est ce qu’a fait comprendre Me Yousuf Mohamed, présent dans les rues de Port-Louis hier. «Si le besoin se fait sentir, nous irons jusqu’au Privy Council. Les gens n’ont plus peur et ils en ont assez des Jugnauth», s’est-il exclamé.

Lors d’un point de presse à son bureau après la marche, Xavier-Luc Duval a, lui aussi, fait ressortir que les avocats de son parti envisageraient d’avoir recours au Privy Council. Un consensus n’a toutefois pas encore été trouvé. Y aurait-il une plainte conjointe de la part des partis de l’opposition au Privy Council ? À cette question de l’express, le leader de l’opposition a expliqué que les décisions seront prises la semaine prochaine. D’ajouter que même «si les cas sont logés par chaque parti séparément, la cour les regroupera en un seul cas».

Jeudi, lors d’une conférence de presse à Moka, les membres de Rezistans ek Alternativ ont, quant à eux, fait comprendre que le parti logera une plainte en Cour suprême prochainement. Des consultations ont été entamées en ce sens par un panel d’avocats, mené par Me Rex Stephen.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires