Le Morne: Priorité à la sécurité routière et à l’embellissement

Avec le soutien de
Des travaux sont en cours pour aménager des drains afin d’évacuer les eaux pluviales.

Des travaux sont en cours pour aménager des drains afin d’évacuer les eaux pluviales. 

Allan Ramalingum est de nouveau président du conseil de village du Morne. Il évoque ses priorités pour la localité et les attentes des habitants pour 2017.

Des travaux qui sont déjà en cours… L’année débute sur une bonne note dans le village du Morne. L’occasion pour le président du conseil de village de faire le point sur les progrès accomplis et d’aborder les projets prioritaires pour la localité.

Quelques jours à peine après la rentrée de janvier, les premiers coups de pelle ont été donnés en vue de l’aménagement de drains dans le village pour l’évacuation d’eaux de pluie. Cette infrastructure doit s’étendre sur une distance de 1,5 km dans le village. «Ces drains existaient à une époque mais avec la pluie et l’érosion, ils ont fini par devenir inutilisables», confie Allan Ramalingum.

Résultat, pendant des décennies, les habitants du village en ont souffert, car par temps de pluie, l’absence de drains était à l’origine d’inondations et d’accumulations d’eau. «Malgré les années d’attente, je suis reconnaissant envers le gouvernement d’avoir finalement mis ces travaux à l’agenda», dit le président du conseil du village.

Allan Ramalingum, président du conseil de village du Morne

La longue attente pour la réalisation de projets est ce que déplore le plus Allan Ramalingum. Et d’expliquer que, dans le village, plusieurs projets essentiels stagnent depuis des années. Il n’y va pas par quatre chemins : «On doit toujours courir après les autorités et malgré cela, les choses ne bougent pas», lance-t-il. Il en veut pour preuve l’installation de garde-fous dans le village qui se fait encore attendre et qui sera une des priorités du conseil pour 2017. «Cela fait des années que nous en demandons. Les enfants sont de plus en plus exposés aux dangers de la route avec le nombre croissant de véhicules qui passent par le village», maintient-il.

Vishal Beekota, un habitant, souhaite aussi l’installation de ralentisseurs en plus des rambardes, afin d’assurer la sécurité des piétons. «Trop d’automobilistes roulent vite ici. Ils ne respectent même pas la limite de vitesse. En décembre, quatre véhicules faisaient un rallye, l’un d’eux a dérapé et a heurté un pylône en bois, le cassant en trois», raconte cet homme, en montrant les restes de bois sur le bord de la route. Un autre automobiliste aurait encore fini sa course de la même manière il y a deux semaines, ajoute Allan Ramalingum pour appuyer sa demande concernant l’installation de rambardes.

Le conseil souhaite aussi que le village du Morne puisse se montrer sous un meilleur jour aux visiteurs, notamment grâce à des travaux d’embellissement mais surtout grâce à l’aménagement de toilettes publiques. «Il y a beaucoup de personnes qui viennent s’y promener et ne trouvent même pas de lieu d’aisances. Il nous faut des toilettes publiques dans le village.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires