Prestation de serment sur fond de polémique

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth a prêté serment comme Premier ministre ce lundi 23 janvier.

Pravind Jugnauth a prêté serment comme Premier ministre, ce lundi 23 janvier. 

Des sourires, des poignées de mains, mais aussi des grincements de dents et des éclats de voix… Entre la démission de sir Anerood Jugnauth à la tête du gouvernement, tôt ce lundi 23 janvier, et la prestation de serment de son fils Pravind comme Premier ministre en fin d’après-midi, la journée ne s’est pas passée sans orages. D’autant plus que lors de la cérémonie officielle organisée au Sir Harilal Vaghjee Hall, un des invités s’est illustré par son absence: Roshi Bhadain, ancien ministre de la Bonne gouvernance, qui a laissé vacant le siège qui lui avait été réservé. Celui de son épouse est aussi resté vide. 

D’ailleurs, Roshi Bhadain, ne souhaitant laisser planer aucun doute quant à son absence, s’est fendu d’un «post» des plus parlants sur sa page Facebook. «Mon poste de ministre est devenu vacant quand SAJ a démissionné», écrit l’ancien ministre. Et, enfonçant le clou, il ajoute : «Il est mieux de marcher seul qu’avec la foule qui va dans la mauvaise direction». Ce qu’il entend par «mauvaise direction» ? La passation des pouvoirs, à son avis «n’obéit pas aux principes de bonne gouvernance».

Voilà qui n’est pas de l’avis de l’ancien Premier ministre, qui lance, du tac au tac : «Dir li ale fer Good Governance ayer.» Sir Anerood Jugnauth est en colère et ne s’en cache pas lorsqu’il commente l’absence de son ancien ministre. «Ki li p rodé ? Li pa seryé mo bien encoler. Bann raison ki li p dir bien bankal.»

La colère de SAJ

Autre sujet, autre mouvement de colère du doyen des ministres. Interrogé par un journaliste de l’express au sujet de sa décision de démissionner, sir Anerood Jugnauth lance, au bord de la crise de nerfs : «Alor, enn Premié minis pa gagn drwa démisioné ?» Et d’ajouter : «La Constitution prévoit ce qu’il faut faire. Et la présidente a pris ses responsabilités. Et ceux qui ne sont pas satisfaits, peuvent aller en cour et contester ma décision.»

Justement, ils sont nombreux à ne pas accepter cette passation des pouvoirs entre sir Anerood Jugnauth et son fils. Les partis de l’opposition, à savoir le Parti mauricien social-démocrate, le Mouvement militant mauricien, le Parti travailliste, le Mouvement patriotique se sont réunis après la démission de SAJ pour annoncer une action conjointe, vendredi. Ils comptent organiser une manifestation «en mettant de côté nos couleurs politiques» – selon les termes du député rouge Shakeel Mohamed–, à partir de la place d’Armes. «Le but est de demander la démission de Pravind Jugnauth.» 

Xavier-Luc Duval, leader de l’opposition et du PMSD a déclaré que «tous les quatre partis de l’opposition sont d’accord pour dénoncer le fait que SAJ ne démissionne pas comme député. Il reste comme baby-sitter». Des réunions régulières seront également organisées dans un «objectif commun». «C’est un jour bien triste pour le pays. Toute l’opposition est unie pour dénoncer cette situation», a indiqué Paul Bérenger. «Vendredi, il y aura une manifestation. C’est un jour de deuil pour la démocratie», a-t-il ajouté. Raison pour laquelle les membres de l’opposition n’ont pas assisté à la cérémonie de prestation de serment. Lors de celle-ci, de nouveaux ministres ont fait leur entrée au cabinet, tandis que nombre d’entre eux ont été maintenus à leur poste. 

Ci-dessous la liste des ministres du gouvernement de Pravind Jugnauth : 

  • Pravind Jugnauth, Premier ministre, ministre des Finances et de l'Intérieur.
  • Ivan Collendavelloo, Deputy Prime Minister, ministre de l’Énergie et des services publics.
  • Sir Anerood Jugnauth, ministre ‘Mentor’, ministre de la Défense et de Rodrigues.
  • Showkutally Soodhun, vice-Premier ministre, ministre des Terres et du Logement.
  • Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Affaires étrangères.
  • Yogida Sawmynaden, ministre des Technologies, de l’information et de la communication.
  • Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques et du transport en commun.
  • Leela Devi Dookun-Luchoomun, ministre de l’Education.
  • Anil Gayan, ministre du Tourisme.
  • Anwar Husnoo, ministre de la Santé.
  • Pradeep Roopun, ministre des Arts et de la culture.
  • Etienne Sinatambou, ministre de l’Environnement et de la sécurité sociale.
  • Mahen Seeruttun, ministre de l’Agro-industrie et de la sécurité alimentaire.
  • Ashit Gungah, ministre du Commerce et de la protection des consommateurs.
  • Ravi Yerrigadoo, Attorney General.
  • Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des sports.
  • Sunil Bholah, ministre des Entreprises et des Coopératives.
  • Alain Wong, ministre de l’Intégration sociale.
  • Fazila Daureeawoo, ministre de l'Égalité du genre.
  • Prem Koonjoo, ministre de la Pêche et des ressources marines.
  • Soodesh Callichurn, ministre du Travail.
  • Mahen Jhugroo, ministre des Administrations régionales.
  • Eddy Boissezon, ministre de la Fonction publique.

A voir également le diaporama : Prestation de serment: le nouveau gouvernement officialisé 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires