L'express leaks du dimanche 15 janvier au vendredi 20 janvier

Avec le soutien de

Des bruits de couloirs, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ce que les autres vous cachent.

Leader parano

Ce leader politique est devenu tellement méfiant qu’il a interdit les téléphones portables lors d’une réunion avec ses proches collaborateurs. Il ne fait plus confiance à ses troupes, surtout depuis que plusieurs ont pris leurs distances de lui. Il ne peut compter que sur une poignée de membres de sa famille pour communiquer en toute liberté.

Nouveaux poulains relégués

Le leader du PTr avait cru judicieux de placer les nouveaux adhérents rouges autour de lui lors d’une rencontre avec la presse. Mais cela a créé une vague de mécontentement en interne. C’est ainsi que lors de sa dernière rencontre avec la presse, les anciens sont revenus en force et les nouveaux ont retrouvé leurs «back seats».

Rittoo la risée

Devanand Rittoo est devenu la risée des membres de son parti depuis les coups de blouson à la police. Certains le taquinent en disant qu’ils vont cotiser pour offrir un blouson en cuir à l’ancien ministre rouge.

Mamou power

«Mamou power» – telle est l’expression utilisée à la MBC pour expliquer la couverture que la station accorde à un personnage directement sorti des années 60s. Les employés vivent dans la crainte de ce personnage parce qu’il est l’oncle d’une VVIP du pays.

Le bleu vire au rouge

La basse-cour bleue risque encore de perdre des plumes au n°1. Après Alain Wong, un autre élu de la circonscription semble faire du pied au Parti travailliste. En sus de ne pas avoir été ministre au temps où le PMSD était au gouvernement, il n’a pas digéré que quelqu’un d’autre devienne «Chief Whip» de l’opposition.

L’étrange rappel des cabinet papers

Certains ministres ayant reçu leurs «Cabinet papers» (l’agenda du Conseil des ministres) ont été invités à les retourner au bureau du Premier ministre. Ce qui a donné lieu à une frénésie autour d’une probable passation de pouvoir père-fils et un remaniement ministériel avant la fin de la semaine. Mais il n’en était rien. «Il y avait simplement une petite erreur dans les documents et ils ont été renvoyés aux ministres», explique une source.

Sur un air de menace

Les institutions régulatrices de l’État sont-elles devenues des instruments de chantage ? C’est ce que laissent croire certaines rumeurs du côté de l’opposition. Des membres de l’opposition ne sont pas uniquement invités à changer d’allégeance, on leur forcerait la main en les menaçant d’une enquête fiscale au cas contraire.

Partisan jusqu'aux os

Anciennement vidéographe à plein-temps pour le compte d’un parti politique, ce nominé politique à une importante fonction dans un corps parapublic vient de réaliser un clip politique inspiré d’un film Bollywood pour s’attaquer au principal adversaire du parti auquel il est affilié. Son rôle a été trahi par un partisan zélé qui en fait état sur sa page Facebook.

Le héros de l’ADSU

Aux Casernes, un ancien membre de l’ADSU est devenu un héros, depuis qu’il a fait reculer un dirigeant de la VoH. Ce dernier, considéré comme un gros bras, a eu affaire à plus forte partie et n’a fait aucune résistance face au policier qui faisait près de deux fois sa taille.

Pas 100 % fidèle

Daniel Laurent, le nouvel adjoint au lord-maire, a fait sourire les apparatchiks du Sun Trust quand juste après son élection, il a déclaré qu’il a toujours été fidèle à son parti, le MSM. On fait remarquer que quand le pré- sident du MSM, Joe Lesjongard, avait démissionné pour rallier le MMM en 2009, Daniel Laurent, un activiste au niveau du comité régional du MSM au n°4, avait suivi son président. Laurent est retourné au bercail quand le MMM et le MSM se sont mis à discuter d’un remake.

Le selfie interdit

Un chauffeur employé dans un hôtel a été licencié à la suite d’un selfie qu’il a posté en compagnie de la fille d’une VVIP. Ce chauffeur, considéré comme un homme de confiance dans la famille, avait, selon la formule consacrée, dépassé les limites en profitant de la vulnérabilité de la jeune fille.

Nouvelle identité

Paul Bérenger a attendu la fin du procès sur la carte d’identité nationale devant le Privy Council avant de faire une demande pour sa nouvelle carte d’identité. Il l’a reçue cette semaine.

Seeruttun vs Bhadain

Les fonctionnaires du ministère des Finances sont aux aguets depuis que les rumeurs attribuent ce portefeuille à Roshi Bhadain lors du prochain remaniement ministériel. Plusieurs d’entre eux ne veulent pas de lui au ministère. Ils préfèrent que ce soit Mahen Seeruttun qui succède à Pravind Jugnauth.

Valayden gêne Valaydon

L’intérêt de Me Rama Valayden à prendre position contre la suspension de Rama Valaydon, négociateur de la Port-Louis Harbour & Docks Workers Union, embarrasse actuellement cette formation syndicale. La raison : le syndicat dispose déjà de son conseil légal et ne souhaite pas que l’affaire soit politisée. Dans les milieux proches du syndicat, on insiste sur le fait que les services de Me Rama Valayden n’ont pas été retenus pour défendre Rama Valaydon.

Réaction à l’inaction

Cette parlementaire très en vue a été prise à partie par les habitants de sa circonscription jeudi alors qu’elle assistait à un enterrement. Elle est citée ces derniers temps pour ses pratiques douteuses et ses mandants lui reprochent aussi son inaction dans la circonscription. Elle a dû compter sur ses quelques supporters présents pour se tirer d’affaire.

 Top gun sans permis

Ce top gun du PMO, loueur de campement à ses heures, a du mouron à se faire. Il a loué son campement situé à Flic-en-Flac à une famille allemande en exigeant un paiement d’avance. Lorsqu’ils ont été cambriolés, les Allemands ont consigné une déposition à la police. Le hic c’est que ce très haut fonctionnaire ne dispose pas de permis de la Tourism Authority pour louer son campement. En outre, il n’a pas levé le petit doigt pour aider ce couple allemand et sa fillette qui ont perdu plusieurs effets personnels. On se demande ce que fait la Tourism Authority.

Le business de l’adieu

Ce n’est pas qu’on se lasse de le voir sur scène ou sortir des disques, mais cet illustre chanteur mauricien vient de sortir un album après avoir chanté à guichets fermés en 2014 pour ce qui devait être un «concert d’adieu». Cet «adieu» lui avait même valu un accueil chaleureux et émouvant au bureau du Premier ministre. Depuis, il a enchaîné les spectacles qui aboutissent à cet opus. Nous verrons si lors de son prochain adieu, il recevra le même traitement du Premier ministre

 Bienvenu chez les bleus

La présence de l’ancien maire du Mouvement mauricien socialdémocrate de Curepipe, Mario Bienvenu, au conseil spécial de la mairie pour la destitution de Nathalie Gopee du poste de maire intrigue. Mario Bienvenu serait enclin à rejoindre le PMSD et il aurait déjà fait sa demande. Il compte d’ailleurs plusieurs amis dans les rangs des bleus.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires