[Vidéo] Pompiers: «Le Chief Fire Officer, le no 2 et le ministre Husnoo doivent démissionner»

Avec le soutien de
Plus d’une centaine de pompiers sont descendus dans les rues de Port-Louis pour faire part de leur mécontentement, jeudi 19 janvier.

Plus d’une centaine de pompiers sont descendus dans les rues de Port-Louis pour faire part de leur mécontentement, jeudi 19 janvier.

Le manque d’équipements et de personnel, des conditions de travail «précaires»… Autant de problèmes auxquels les pompiers disent faire face. Ils étaient plus d’une centaine à manifester dans les rues de la capitale, ce jeudi 19 janvier. Ils réclament la démission de Louis Pallen, Chief Fire Officer, du no 2, Ashok Kehlary, et du ministre Anwar Husnoo.

«Trop, c’est trop. Nous demandons à Louis Pallen et à ses principaux adjoints d’humaniser nos conditions de travail», ont indiqué les pompiers qui affirment avoir, à maintes reprises, fait part de leur mécontentement sans qu’aucune action soit prise. De fait, les soldats du feu n’en sont pas à leur premier rassemblement.

Narendranath Gopee, président de la Federation of Civil Service and Other Unions, à laquelle est affiliée la Fire-Fighters’ Union, a lancé un «appel à SAJ». «Nou finn tro toler la situation kinn dézénéré alé mem. Sé enn démonstration pu atir latensyon SAJ. Premié minis bizin met bann dimoun kompétan», a-t-il fait ressortir. Radhakrishna Sadien a, lui indiqué, que «si les autorités continuent à faire la sourde oreille, la communauté internationale sera alertée».                       

Du côté du ministère des Administrations régionales, on affirme qu’Anwar Husnoo a donné la garantie qu’il prendra en considération les doléances des pompiers. Le ministre s’est dit très optimiste et s’est engagé à améliorer les conditions de travail des soldats du feu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires