Ramgoolam: «On vend la peau de l’ours quand on l’a tué»

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam au square Guy Rozemont, le mercredi 18 janvier.

Navin Ramgoolam au square Guy Rozemont, le mercredi 18 janvier.

«Dan laguer, ena stratézie. Et c’est quand on l’a tué qu’on vend la peau de l’ours…» Navin Ramgoolam s’est adressé aux partisans réunis au quartier général du PTr, au square Guy Rozemont, ce mercredi 18 janvier. Il s’y est rendu peu après la fin de son interrogatoire aux Casernes centrales, dans le cadre de l’enquête sur les Rs 220 millions retrouvées dans des coffres-forts à son domicile en 2015.

«Ils ont encore des questions à me poser. Je dois retourner aux Casernes demain (NdlR, jeudi 19 janvier) à 11 heures. Mais j’ai l’impression que tout sera fini demain», a indiqué Navin Ramgoolam, qui fait face à une accusation de blanchiment d’argent. Selon lui, «dominer pe kontinié».

Il devait également déclarer que la situation actuelle le «chagrine»: «Le PTr est le plus vieux parti de Maurice, le parti qui nous a fait avoir l’indépendance. Or, le leader de ce parti est arrêté et son quartier général barricadé. C’est une honte», a-t-il martelé. Et d’ajouter : «Dimounn ki pou fer mwa per pa enkor né. Dan tempet ki ou konn kapiten.»

Navin Ramgoolam a, à nouveau, donné rendez-vous à ses partisans jeudi après-midi au square Guy Rozemont.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires