Manifeste électoral: le FPR préconise une monnaie rodriguaise

Avec le soutien de
 L’élevage de concombres de mer est encouragé par le FPR, qui veut promouvoir l’aquaculture.

L’élevage de concombres de mer est encouragé par le FPR, qui veut promouvoir l’aquaculture.

Le Front patriotique rodriguais (FPR) de Johnson Roussety a rendu public son manifeste électoral, à un mois des régionales. Celui-ci est consacré, entre autres, à la santé et à l’environnement. Dans le document, Johnson Roussety affirme que les Rodriguais ont été désavantagés par l’État mauricien et négligés par les «pouvoirs centraux. Le FPR remet en cause l’action des partis politiques et les politiciens rodriguais, accommodateurs politiques en tous genres, qui font croire qu’ils ont entre leurs mains le salut de Rodrigues et des Rodriguais, quand eux-mêmes sont des valets d’un pouvoir central auquel ils doivent obéir».

Voici quelques projets essentiels proposés par le FPR.

Développement économique

Le FPR souhaite une île économique indépendante, dotée d’une Banque centrale et d’une monnaie rodriguaise. Ce parti propose l’ouverture du port et de l’aéroport pour des échanges commerciaux. L’importation des produits rodriguais est proposée, entre autres.

Éducation

Le FPR promet le préscolaire gratuit, dès l’âge de trois ans. Pour le primaire, ce parti met en avant la revalorisation du métier d’enseignant et la participation des parents aux activités de l’école et l’introduction du e-learning. La formation des jeunes dans plusieurs domaines professionnels, comme la soudure et la mécanique, figure dans ce programme.

L’idée du FPR est d’exporter la main-d’œuvre afin que les Rodriguais travaillant à l’étranger puissent envoyer de l’argent à leur famille. «Nous sommes pour le concept de migration circulaire», lit-on dans ce document. Le FPR propose des bourses d’études pour les étudiants souhaitant s’inscrire dans des universités étrangères. Pour ceux ne pouvant pas voyager, la création d’un Distance Learning Centre est proposée.

Tourisme

Un plan d’accompagnement est mentionné pour les opérateurs voulant aménager des gîtes. Le FPR est pour une classification des établissements touristiques. Pour attirer plus de touristes dans l’île, il fera campagne dans des salons spécialisés, comme pour la plongée et la pêche.

Pêche

Le lagon, lit-on, sera réservé aux personnes reconnues comme professionnelles de la pêche artisanale et pour l’aquaculture. Le FPR présente aussi un plan pour encourager les pêcheurs à s’adonner à des activités en haute mer et ils auront deux ports de pêche. Pour l’aquaculture, ce parti compte sur l’élevage de concombres de mer, la production de perles et la culture d’algues pour lancer ce secteur.

Agriculture

Un plan de financement aux planteurs pour préparer les terres et la semence est prévu. Outre la formation de jeunes, le FPR est aussi pour la culture sous serre et hydroponique.

Élevage

Le FPR veut encourager l’exportation des produits de charcuterie tout en rendant les viandes locales accessibles aux Rodriguais, pour réduire l’importation. De nouvelles races d’animaux seront introduites dans l’île.

Eau

Le lancement de la Rodrigues Water Company pour gérer la distribution d’eau est à l’agenda du FPR. Le parti de Johnson Roussety proposera des facilités aux familles pour aménager des réservoirs d’eau. De plus, chaque abonné aura un compteur. Le FPR a aussi un projet de reboisement.

Port et aéroport

Le FPR est pour l’agrandissement de l’aéroport et le développement infrastructurel du port pour des échanges avec l’Asie et l’Afrique.

Le manifeste électoral du FPR by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires