Le MSM cherche des remplaçants aux Bleus

Avec le soutien de
 Doreen Kim-Soo, Roshan Seetohul, Véronique LeuGovind, Yannick Cornet et Mamad Kodabaccus, démissionnaires de corps parapublics.

 Doreen Kim-Soo, Roshan Seetohul, Véronique LeuGovind, Yannick Cornet et Mamad Kodabaccus, démissionnaires de corps parapublics.

Pas question de laisser la vingtaine de compagnies publiques et de corps parapublics sans président pendant longtemps. D’autant que d’importantes institutions comme Airports of Mauritius Ltd, Mauritius Housing Company et Cargo Handling Corporation Ltd sont concernées.

C’est la raison pour laquelle la direction du Mouvement socialiste militant a demandé aux parlementaires du parti de soumettre une liste des noms de potentiels remplaçants à la présidence de ces institutions, délaissées par des nominés bleus après que le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) a démissionné du gouvernement.

Priorité

Quid du Muvman Liberater (ML) ? Présentera-t-il aussi une liste ? Interrogé jeudi 12 janvier, le secrétaire général du parti, Eddy Boissezon, affirme que le ML ne fait pas partie de cette démarche en ce moment. «Remplir ces postes est une priorité. Le ML aurait voulu voir certaines personnes qui ne travaillent pas et qui souhaitent partager leurs compétences à ces postes

Le partenaire majoritaire a-t-il demandé au ML de soumettre une liste également ? «Personnellement je ne suis pas au courant. Je suis secrétaire général du parti. Peut-être qu’il y a eu des consultations entre ministres», a soutenu Eddy Boissezon.

Après la démission du PMSD du gouvernement, le 19 décembre, des nominés bleus ont emboîté le pas dès le lendemain. Ainsi, Roshan Seetohul a fait ses cartons de la présidence d’Airports of Mauritius Ltd. Mamade Kodabaccus de la Mauritius Housing Company, Robert Desvaux de la Tourism Authority, Robert Pallamy de la Cargo Handling Corporation Ltd, Doreen Kim-Soo de la National Arts Gallery, Dick Ng Sui Wa de la Mauritius Film Development Corporation, entre autres.

L’exception a été Ramalingum Maistry qui a conservé son poste de président de la Mauritius Ports Authority. Cela, après avoir abandonné la basse-cour bleue le 23 décembre. Il a démissionné du PMSD.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires