Chine: le marché automobile a accéléré en 2016

Avec le soutien de

Les ventes automobiles en Chine, premier marché mondial, ont enregistré une croissance annuelle de 13,7% en 2016, la plus forte depuis trois ans grâce à des rabais fiscaux, a annoncé jeudi l'Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM).

Au total, 28,03 millions de véhicules ont été écoulés l'an dernier, selon un communiqué de la CAAM soulignant que «le marché a été dopé par des mesures préférentielles sur les taxes à l'achat».

Les constructeurs mondiaux s'étaient inquiétés du tassement de la croissance de ce marché crucial en 2014 (+6,9%) et 2015 (+4,7%).

En octobre 2015, Pékin avait réduit de moitié (de 10% à 5%) la taxe à l'achat sur les petites voitures individuelles équipées d'un moteur de cylindrée inférieure à 1,6 litre, qui représentent plus de 70% des ventes de voitures individuelles dans le pays.

Cet avantage, maintenu jusqu'à fin 2016, a contribué à l'envolée des ventes de voitures individuelles (+14,9% en 2016 à 24,38 millions d'unités) alors que la conjoncture économique chinoise restait dans l'ensemble morose.

Mais certains acteurs professionnels se demeurent prudents: «c'est comme un géant qui aurait besoin d'une perfusion pour rester en forme», commentait la semaine dernière Xiao Zhengsan, secrétaire général de la fédération chinoise des concessionnaires automobiles (CADA), cité par l'agence Bloomberg.

La taxe a été relevée début janvier à seulement 7,5% afin d'apparemment éviter une transition trop brutale avant un retour prévu à 10% en 2018.

En 2016, les marques chinoises ont particulièrement profité de l'embellie, avec une progression de 20,5% de leurs ventes de voitures passagers et une part de marché accrue à 43,2% sur ce créneau, selon la CAAM.

Mais les constructeurs étrangers continuent de dominer le marché via leurs coentreprises avec des partenaires locaux.

Le géant américain General Motors a annoncé une hausse de 7,1% de ses ventes en Chine l'an dernier à 3,87 millions de véhicules, son concurrent Ford une hausse de 14% à 1,27 million et le Japonais Toyota N°1 mondial une progression de 8,2%.

L'Allemand Volkswagen a annoncé avoir écoulé 3,98 millions de véhicules l'an dernier en Chine et à Hong Kong, devenant le premier constructeur étranger du pays malgré le retentissant scandale des moteurs trafiqués.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires