Mairies : les candidats favoris pour succéder aux élus bleus

Avec le soutien de
Quatre-Bornes a ouvert les hostilités, hier, mercredi 11 janvier, avec le vote de défiance contre l’adjointe au maire, la bleue Arline Koenig.

Quatre-Bornes a ouvert les hostilités, hier, mercredi 11 janvier, avec le vote de défiance contre l’adjointe au maire, la bleue Arline Koenig.

Les cinq municipalités du pays offrent le spectacle des opérations anti-PMSD, orchestrées par le Mouvement socialiste militant (MSM) et le Muvman Liberater (ML), après le départ des Bleus du gouvernement. Quatre-Bornes et Port-Louis auront bientôt des adjoints au maire issus des rangs du ML et Curepipe élirait le MSM Devind Bhurosah comme premier magistrat de la ville.

Quatre-Bornes a ouvert les hostilités, hier, mercredi 11 janvier, avec le vote de défiance (motion of no confidence) contre l’adjointe au maire, la bleue Arline Koenig (photo). Cette dernière a été destituée par 12 voix contre 7, à l’heure du vote. Le maire de la Ville des Fleurs, Atmaram Sonoo, s’est servi de l’article 36 de la Local Government Act (LGA) de 2015 pour révoquer son adjoint. D’autre part, les dispositions de la LGA de 2015 prévoient l’élection d’un nouvel adjoint au maire sept jours après que le poste est déclaré vacant. Ce poste reviendrait, selon nos recoupements, à une conseillère du ML, en l’occurrence Pamela Ayacanou.

Lors de cette réunion spéciale du conseil, les comités municipaux ont été reconstitués, avec de nouveaux présidents et vice-présidents car certains conseillers PMSD occupaient ces postes. En contrepartie, les sept conseillers bleus ont été cooptés dans les sous-comités. À Curepipe, le conseiller Ashley Mungapen, du ML, a déposé une motion de révocation, soutenue par les douze membres de la majorité, contre la maire Nathalie Gopee. Cette dernière a convoqué une réunion spéciale du conseil municipal pour mercredi pour débattre de cette motion. «J’ai toujours travaillé dans l’intérêt des citadins», a confié Nathalie Gopee à l’express hier.

Dans le cas de la Ville-Lumière, vu que la maire dirige la municipalité, il a fallu attendre que la majorité des conseillers de l’alliance au pouvoir dépose une motion de défiance. C’est l’actuel adjoint au maire, Devind Bhurosah, qui est pressenti pour être le prochain maire.

À Port-Louis, le lord maire Oumar Kholeegan présentera la motion de révocation de son adjoint, Chris Dick, ce vendredi. «La motion sera débattue au début de la séance. Nous avons ensuite le projet de parking au Champ-de-Mars et le projet de la gare Victoria à étudier», explique le lord-maire. C’est Daniel Augustin, du ML, élu au n°1 qui est pressenti pour occuper le siège d’adjoint au maire.

À Vacoas-Phœnix et Beau-Bassin, Rose-Hill, le PMSD n’a pas de postes de premier magistrat ou de son adjoint. Ce sont des motions pour changer la composition des comités qui sont plutôt à l’agenda. Aux villes-sœurs, les conseillers bleus ont été révoqués de leurs postes de présidents et de vice-présidents de comités. Toutefois, les sept conseillers bleus ont fait un walk-out car ils n’ont obtenu qu’un seul représentant par comité alors qu’ils en voulaient deux. Varen Andee, l’un des deux vice-présidents du PMSD, indique avoir eu des pourparlers avec le maire Ken Fong à ce sujet. Mais en vain.

Ce n’est que vendredi que le conseil municipal de Vacoas-Phœnix va se réunir, pour décider la nouvelle composition des comités. Les Bleus seront révoqués pour être remplacés par les conseillers de la majorité.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires