Élections à Rodrigues: Johnson Roussety accepte un ticket de Von-Mally

Avec le soutien de
Johnson Roussety, leader du Front patriotique rodriguais, devrait être adjoint au chef commissaire en cas de victoire, selon l'accord conclu avec le Mouvement rodriguais.

Johnson Roussety, leader du Front patriotique rodriguais, devrait être adjoint au chef commissaire en cas de victoire, selon l'accord conclu avec le Mouvement rodriguais.

Les choses évoluent rapidement à Rodrigues. Du moins du côté du Mouvement rodriguais (MR) et du Front patriotique rodriguais (FPR). Johnson Roussety, leader du FPR, a accepté la proposition de ticket du leader du MR, Nicolas Von-Mally, au No 5 (Port-Mathurin) ce mercredi 11 janvier, proposition émise la veille. Les deux hommes politiques parlent d’un «accord électoral», sans vouloir en dire plus sur les conditions de cet arrangement.

«J’ai accepté le ticket du MR au No 5 et en cas de victoire du MR, je serai adjoint au chef commissaire», déclare Johnson Roussety à l’express. Il affirme que «des négociations sont toujours en cours» avec Nicolas Von-Mally, notamment sur le choix des candidats du FPR qui se présenteront aux côtés du MR lors des élections du 12 février.

Ce n'est pas la dissolution du FPR

«Je ne peux pas vous en dire plus. Cela risque de faire capoter notre stratégie», a lancé Johnson Roussety, lorsque nous avons tenté d’en savoir plus sur le sort du FPR. Est-ce que le FPR sera dissous et est-ce que tous les membres rejoindront le MR ? À ces deux questions, Johnson Roussety a maintenu qu’il ne s’agissait pas d’une dissolution de son parti mais d’un «arrangement électoral à défaut d’avoir pu faire une alliance comme il le souhaitait». Avant d’ajouter que les deux leaders vont s’expliquer lors d’un point de presse jeudi 12 janvier.

De son côté, Nicolas Von-Mally, également sollicité par l’express, a confirmé l’adhésion de Johnson Roussety à son parti. Il avait maintenu que le MR ne ferait pas d’alliance avec le FPR mais avait laissé planer le doute sur l’éventualité que le leader du FPR rejoigne le MR. «Le FPR ne briguera pas les suffrages et Johnson Roussety a accepté un ticket sous la bannière du MR», a-t-il soutenu.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires