Rose-Belle: «Parfois, on reste une semaine sans eau»

Avec le soutien de
Le peu d’eau et le manque de pression contraignent des familles à transporter des seaux d’eau à l’étage.

Le peu d’eau et le manque de pression contraignent des familles à transporter des seaux d’eau à l’étage.

«Ça ne peut plus durer !» C’est le cri de désespoir des habitants de Résidence Mon-Rose, à Rose-Belle, las de dépendre des camions-citernes pour leur approvisionnement en eau. Ils ont passé les fêtes de fin d’année avec un minimum d’eau. Et alors qu’ils s’attendaient à ce que les choses changent en ce début d’année, il n’en a rien été.

«Nous avons passé la fête de Noël sans une goutte d’eau. Parfois, on reste une semaine sans eau», déplore Mario Baptiste, membre de Mon-Rose Residents Association. Selon les personnes qui vivent dans cette petite résidence de la NHDC, entre Rose-Belle et Union-Park, le problème a pris de l’ampleur en décembre.

«Pendant presque un mois, nous avons eu de l’eau de manière aléatoire alors que nous étions censé en avoir de 5 heures à 9 heures tous les jours», indique Mario Baptiste qui s’occupe des doléances des habitants. Il précise que même quand l’eau coule, les habitants ne peuvent rien faire car il n’y a pas suffisamment de pression. «Cela ne nous sert pas à grand-chose car les toilettes et les salles de bains des maisons sont à l’étage. Nous sommes obligés d’y porter les seaux d’eau.»

«Nous sommes en pleine sécheresse»

Mario Baptiste, qui a déjà fait plusieurs plaintes à la Central Water Authority (CWA) et a même eu des rencontres avec les responsables de la région, dit ne pas comprendre comment la distribution d’eau peut être aussi inégalitaire entre les villages. «À Rose-Belle, l’eau coule 24 sur 24, idem à Union-Park. Mais nous, qui sommes entre ces deux endroits, n’avons pas d’eau! Le comble c’est qu’il y a un réservoir à Balisson, à quelques pas de chez nous, et à Beemanique. Ce dernier débordait carrément quand je suis passé devant quelques jours avant la Noël», s’indigne-t-il.

Pourtant, dit-il, un projet datant de 2010 peut régler ce problème. «Le pire c’est qu’en 2010, un projet avait été annoncé pour nous connecter sur la valve d’Union-Park afin qu’on ait de l’eau ici.»

Une source à la CWA indique, elle, que toute la zone se trouvant autour de Rose-Belle ainsi que les villages avoisinants sont touchés par ces problèmes d’eau. «Nous sommes en pleine sécheresse. Le niveau d’eau de la rivière du Poste, qui alimente en partie cette région, a baissé considérablement», déclare-t-elle. Deux points permettent d’alimenter la région de Marie-Jeannie, Mon-Rose et Balisson: le réservoir de Beemanique et l’eau provenant de la rivière du Poste. Le niveau de la rivière ayant baissé, il y a moins d’eau pour cette région.

«C’est faux de dire que Rose-Belle a de l’eau 24 sur 24 car les coupures sont en alternance afin d’alimenter chaque région», affirme notre source. Revenant sur le cas des familles de Résidence Mon-Rose, cette personne explique que la pression nécessaire pour qu’elles aient de l’eau est aussi un problème et que la CWA est à pied d’œuvre pour trouver une solution, sans en dire plus pour l’instant.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires