Mont-Choisy : un quinquagénaire se noie en faisant de la plongée

Avec le soutien de
Martial Sim Mai Kwee, 59 ans, s’est retrouvé en difficulté alors qu’il faisait de la plongée à Mont-Choisy.

Martial Sim Mai Kwee, 59 ans, s’est retrouvé en difficulté alors qu’il faisait de la plongée à Mont-Choisy.

Nouveau drame en mer, ce mercredi 4 janvier. Martial Sin Wai Kin , un Mauricien de 59 ans établi en Europe, s’est noyé lors d’une séance de plongée dans le lagon de Mont-Choisy. L’autopsie, pratiquée dans l’après-midi par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué son décès à une asphyxie par noyade.

Martial Sin Wai Kin était féru de plongée sous-marine, s’accordent à dire ses proches. «Il pratiquait régulièrement cette activité en France. Et à chaque fois qu’il revenait à Maurice, il ne manquait aucune occasion d’aller faire de la plongée.» Il était un plongeur aguerri «mais il a dû faire une malaise», confie l’un d’entre eux. A sa nièce d’ajouter que son oncle avait une santé fragile car «il portait un pacemaker».

Interrogés, des employés de la compagnie de plongée ayant organisé l’activité martèlent que l’entreprise n’est pas responsable de l’accident. Selon l’un d’entre eux, Martial Sin Wai Kin aurait omis de les informer qu’il avait des problèmes de santé. «Même si des membres du personnel étaient présents au moment du drame, ils n’ont malheureusement rien pu faire pour le secourir», déclare un préposé.

Le quinquagénaire est la troisième personne à périr noyée depuis le début de cette année. Vikash Gobin âgé de 40 ans, s’est trouvé en difficulté alors qu’il nageait au Morne, le mardi 3 janvier, et n’a pu être sauvé. Il était parti célébrer le Nouvel an avec sa belle-famille à la plage.

Une joie de vivre qui s’est éteinte

Cet habitant d’Eau-Coulée laisse derrière lui deux fillettes âgées de 2 et 7 ans. Vikash Gobin était le cadet d’une fratrie de trois garçons. «C’est lui qui prenait toutes les initiatives dans la famille. Toutes les rencontres familiales étaient organisées par lui. Il était un bon vivant», explique une de ses tantes, la voix cassée par l’émotion. La veille du drame, Vikash Gobin avait réuni toute sa famille chez lui pour célébrer le Nouvel An. «Linn dansé avek so tifi dan so lébra ziska 2 zer di matin», se remémore sa mère avant de fondre en larmes. «Mon fils a fêté son dernier Nouvel an puis il est parti. Mo éna tou mo lavi zis pou sagrin aster», poursuit-elle.

La dernière sortie de Sweta

Autre drame : Reena Neerputh, 21 ans, aussi connue comme Sweta, est morte noyée, mardi, lors d’une sortie avec sa famille maternelle à Mont-Choisy. «Nou tou ti pé nazé ansam. Tou inn ariv telman vit. Li ti ankor pé respiré kan inn tir li. Dir li révini», crient ses cousines. «Mo ti dir li pa bizin alé», lance le père, anéanti.

Un témoin de la scène, Noorina Saib, explique que deux personnes se sont retrouvées en difficulté à la plage de Mont-Choisy, Sweta et une de ses cousines. C’était aux alentours de 16h30. Si la cousine a pu être sauvée in extremis, Sweta, elle, a eu moins de chance. «Les gardes-côtes ont extirpé le corps de l’eau», confie Noorina Saib, toujours sous le choc. «Ils ont tenté de la sauver, en vain.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires