Mairies: exit des bleus en janvier

Avec le soutien de
Le secrétaire général du PMSD, Mamade Khodabaccus, a affirmé que les maires issus du parti vont probablement démissionner début janvier.

Le secrétaire général du PMSD, Mamade Khodabaccus, a affirmé que les maires issus du parti vont probablement démissionner début janvier.

Le maire,les adjoints au maire ou encore les présidents des différents comités au sein des mairies issues du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) n’ont pas encore soumis leur démission. Il ressort qu’ils devraient quitter leur poste début janvier. «Nous leur avons demandé de rester en poste pour l’instant, mais ils vont probablement démissionner en janvier», dit Mamade Khodabaccus, secrétaire général du parti. Ce dernier est aussi président du comité des finances de la mairie de Port-Louis.

Une réunion est prévue cette semaine entre les dirigeants du PMSD et ceux qui devront quitter leur poste pour décider de la marche à suivre. Du côté du Mouvement socialiste mauricien (MSM), on indique ne pas mettre la pression aux bleus pour l’instant. «Nous avons décidé de laisser passer les fêtes», dit-on du côté du parti soleil.

 À Quatre-Bornes, Arline Koenig, adjointe au maire, est toujours en poste. Le maire de la ville, Atmaram Sonoo, membre du MSM, affirme «attendre la démission de l’adjointe au maire et qu’aucune action ne sera prise du côté du MSM». En effet, la majorité peut présenter une motion de blâme afin que ceux qui sont en poste sans avoir la majorité partent. «Nous ne ferons pas cela.» À Curepipe, la maire Nathalie Gopee dit qu’elle compte rester en poste jusqu’à la fin des fêtes de fin d’année. Toutefois, il ressort que les membres du MSM font pression.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires