Parlement: à l’heure du bilan

Avec le soutien de
Si Rajesh Bhagwan et Reza Uteem ont enregistré le plus d’interpellations en leur nom respectif, Bobby Hurreeram s’est avéré le moins curieux de la classe.

Si Rajesh Bhagwan et Reza Uteem ont enregistré le plus d’interpellations en leurs noms respectifs, Bobby Hurreeram s’est avéré le moins curieux de la classe.

Après 40 séances (44 en 2015), les parlementaires sont en vacances jusqu’au 23 mars. L’express fait une analyse de la performance de nos élus. Qui sont ceux qui ont été les plus actifs à l’Assemblée nationale? Qui a posé le plus de questions? Notons que les ministres, le Deputy Speaker et les secrétaires parlementaires privés (PPS) n’ont pas droit aux questions.

La Constitution amendée à deux reprises

Les changements apportés au Prevention of Terrorism Act (PoTA) et au Rodrigues Regional Assembly Act ont nécessité que la Constitution soit amendée. Modifications qui ne sont toutefois pas passées comme une lettre à la poste. Concernant le PoTA, l’opposition a «dénoncé une atteinte aux droits des individus». De son côté, la société civile à Rodrigues et les partis de l’opposition ont contesté la façon dont la mini-réforme aux élections régionales a été menée.

32 PNQ pour Paul Bérenger

Le dossier Chagos, l’arrestation de l’ancien ministre Raj Dayal ou du PPS Thierry Henry, la pauvreté, les droits des handicapés, le projet métro léger ou des smart cities… Au total, l’ancien leader de l’opposition, Paul Bérenger, a adressé 32 Private Notice Questions (PNQ) à divers ministres. Le leader du MMM avait aussi adressé une question sur l’affaire Betamax au ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Mais quand Ravi Yerrigadoo s’est levé pour y répondre, il avait alors retiré la PNQ.

37 projets de loi au total

37 projets de loi ont été présentés au cours de l’année parlementaire. Certains, très controversés. En l’occurrence le National Assembly Allowances (Amendment) Bill, qui a permis aux élus d’avoir une hausse considérable de leur salaire. Le Police Bill, autorisant les policiers à se syndiquer, a aussi marqué cette période.

Faits marquants : Barlen Vyapoory, vice-président de la république

Deux faits marquants au cours de cette année parlementaire. Lors de la rentrée, le 29 mars, le Premier ministre propose Barlen Vyapoory au poste de vice-président de la République, en remplacement de Monique Ohsan-Bellepeau. La motion fait l’unanimité et le leader de l’opposition la seconde.

Retransmission des travaux

15 décembre. Pour la première fois, les travaux parlementaires sont retransmis en direct à la télévision, à titre d’essai. Séance lors de laquelle ministres, députés et membres de l’opposition ont été plutôt sages. En revanche, le 21 décembre, les téléspectateurs ont pu assister en direct aux vifs échanges entre la Speaker Maya Hanoomanjee et le député du Parti travailliste, Shakeel Mohamed. Ce dernier a été expulsé de l’Assemblée nationale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires