Ivan Collendavelloo: «Mo extréméman onoré ki SAJ finn konfié mwa portfey Tourism»

Avec le soutien de
C’était lors de la fête de fin d’année de la régionale du numéro 20 du Muvman Liberater au restaurant Great Delight, à Belle-Rose, ce mercredi 21 décembre.

C’était lors de la fête de fin d’année de la régionale du numéro 20 du Muvman Liberater au restaurant Great Delight, à Belle-Rose, ce mercredi 21 décembre. 

«Sé enn grand challenge pour mwa.» C’est ce qu’a déclaré Ivan Collendavalloo, au sujet de sa nomination comme ministre du Tourisme. C’était lors de la fête de fin d’année de la régionale du numéro 20 du Muvman Liberater (ML) au restaurant Great Delight, à Belle-Rose, ce mercredi 21 décembre. D’ajouter qu’il est «extreméman onoré ki lé Premié minis finn konfié mwa le portefeuille du Tourisme. Enn éritaz apré Xavier Duval kinn fer enn travay manifik. Finn éna enn gran minis Tourist dan Xavier Duval. Mo espéré nou kapav kontign la politique du Tourisme. Mo grande craintem sé le Tourisme en périod de non pointe.»

Le ministre a affirmé que la démission de Xavier Duval l’attriste. «Mo bien sagrin é mo régret dépar Xavier. Enn kamarad personel avek mwa. Mo pansé li ti éna inpé opsion é li finn azir inpé tro brit.» 

Il a également parlé de la presse qui, selon lui, n’est pas là pour faire plaisir mais pour informer le peuple. «Mo pa la pou fer la presse plézir ni la presse fer mwa plézir. Éna sertenn dimounn pran enn malin plézir déform bann propo. La presse éna lé dévwar pou inform lépep. Mo espéré nou rélasion amélioré. Je ne suis pas là pour faire la leçon à qui que ce soit.» Le ministre n’a pas manqué de remercier les organisateurs du dîner.

Quant à Anil Gayan, il avoue qu’il est triste concernant la démission du PMSD, lundi 19 décembre. «Nou trist zordi. An 2014, nou ti vinn dévan lepep a trwa parti. Nou finn gagn manda pou trwa parti. PMSD finn démisioné lindi dernié.» Selon lui, personne ne s’attendait à une telle décision car Xavier Duval était d’accord avec la Prosecution Commission lors du Conseil des ministres, vendredi 16 décembre. «Li vinn dir linn kité akoz Prosecution Commission. Vandredi ti éna PC dans konsey minis é li ti dakor. Samdi dan zournal Defi, li ek Mamade ti fer déklarasion lor Gaetan pour dir ki li ti pou vot sa lalwa-la. Apré lindi, coup de thêatre. Xavier é bann PMSD inn alé.»

Toutefois, cela ne les décourage pas. «Mé sa pa pou anpes nou travay. Kan inn fer bilan, plis ki 1 000 kestion finn réponn dan Parlman. Éna kantité tapaz pé fer lor sa Bill-la.»  

Il a également expliqué en quelques mots le rôle du Directeur des poursuites publiques (DPP). «DPP pa fer parti du judiciaire, li fer parti de l’exécutif. Dan lézot péi, post DPP pa dan konstitision. Li trouv dan enn lalwa.» Il a également rappelé qu’il avait déjà demandé à Paul Bérenger de revoir les pouvoirs du DPP lorsqu’il était ministre. «An 2003, mwa, Ivan, ant ot inn al get Paul Bérenger, ki ti Prémié minis, pou revwar pouvwar DPP. Tou dimounn bizin accountable ek bizin enn drwa de regard. Kan mo ti dan parké dan enn case murder Ramlochun, kan ti éna enn case murder tou avoka parké donn so lopinion é answit DPP désidé. DPP éna pouvwar absolu pou pourswiv ou dévan lakour distrik ou intermédier ou lakour dasiz.» 

Anil Gayan rejoint sir Anerood Jugnauth en disant que le projet de loi de la Prosecution Commission a seulement été renvoyé et pas abandonné. «Lalwa-la pann rétiré, li finn postponed pou mars.» 

Selon lui, la Prosecution Commision ne cible personne, encore moins Navin Ramgoolam. «Reget bann case 36 mois, li pa la pou siblé kikenn. Si ti siblé Ramgoolam ti pou met li 24 mois. Dan case Roches-Noire mem Ramgoolam ti kapab démann reget si DPP finn pran enn bon désizion. Nou finn trouv so bann case finn réyé enn apré lot. Bann ziz ki pou siez lor sa komision zot éna sink an non rénouvlab. Zot pa pou éna lintéré travay. Sé enn gran loner ki nou leader finn vinn Deputy Prime Minister.»

Vijaya Sumputh, Présidente du Trust Fund, a affirmé que la promotion d’Ivan Collendavelloo à la deuxième place du gouvernement est une bonne nouvelle. «Li enn bon nouvel ki kamarad Ivan finn vinn niméro 2 é zordi li pou attend sa fonksion-la kom Deputy Prime Minister.» D’ajouter que le ML est une famille qui ne  cesse de grandir et qu’ils reprendront sérieusement le travail le mois prochain. «Dé zan inn pasé é fami ML inn grandi. Zordi nou pé amizé mé apartir zanvié 2017, nou koumans travay.»

Eddy Boissézon a, lui, affirmé que malgré tout, son équipe, qui est encore jeune, est toujours là. «Nou finn koumans lané avek trwa lékip é li trist ki nou fini li avek zis dé. Mé sé pa mo lékip kinn alé. Si Ivan inn rési vinn niméro dé, sé nou tou ki vinn Deputy Prime Minister. Nou bizin fier.» Il a également rejoint Viyaja Sumputh en disant qu’il faudra travailler dur en 2017. «2017 sé lané charnière. Nou bizin travay dir. Nou enn zenn parti. Sis mois apré,  nou finn gagn pouvwar. Sé enn bilan élokan du ML. Travay ki Anil Gayan fer li extraordiner.» Il espère que les partisans du numéro 20 apporteront toujours leur soutien au ML. «Nou pé fer fet dan niméro 20. Bokou pou apélé à pran bann lézot responsabilité. Mo espéré zot réponn a mo lapel.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires