Shakeel Mohamed: «Le PTr envisage de déposer une ‘motion of dissent’ contre Hanoomanjee»

Avec le soutien de
Shakeel Mohamed a animé un point de presse peu après avoir été expulsé de l’hémicycle, mercredi 21 décembre.

Shakeel Mohamed a animé un point de presse peu après avoir été expulsé de l’hémicycle, mercredi 21 décembre.

«Ce n’est pas au gouvernement de décider si un parlementaire doit parler ou pas…» C’est ce qu’a déclaré Shakeel Mohamed qui a animé un point de presse à la suite de son expulsion de l’hémicycle, mercredi 21 décembre. Le député rouge s’est expliqué sur la prise de bec entre lui et la Speaker Maya Hanoomanjee lors des débats sur le Sports Bill au Parlement. Ce qui a entraîné le walk-out des membres du Parti travailliste. 

La pomme de discorde: le nom du député rouge ne figurait pas sur la liste des intervenants sur ce projet de loi alors qu’il avait fait sa demande au Chief Whip. «Monn koz avek Chief Whip é monn dir li azout mo nom. Linn dir mwa ok li pu koz avek PM. Monn truv sa bizar ki Mahen Jhugroo bizin koz ek PM pu enn parlmanter kav kozé», explique Shakeel Mohamed. Et d'ajouter que depuis 2015 c'est au Chief Whip qu'il fait la demande pour que son nom soit inscrit sur la liste des orateurs lors des débats. Or, Maya Hanoomanjee a réfuté en affirmant que le Chief Whip et le whip de l’opposition doivent être consultés au préalable.

Le député rouge a indiqué que le PTr envisage de déposer une «motion of dissent» contre la Speaker après cet épisode. Shakeel Mohamed est également d’avis que «le gouvernement veut bâillonner l’opposition». «J’ai  surpris Mahen Jhugroo en train de parler à sir Anerood Jugnauth qui a dit non. Ivan Collendavelloo a, lui, aussi dit de ne pas me laisser intervenir.»

Rectifier le tir

En ce qui concerne le whip de l’opposition, Shakeel Mohamed indique que personne n’a été désigné, pour l’heure, pour occuper ce poste. «Même Xavier Duval a affirmé que le whip de l’opposition n’a pas encore été nommé officiellement. Je ne suis pas d’accord avec le ruling de la Speaker», a-t-il soutenu. Il a ajouté que Maya Hanoomanjee a pour devoir envers la population de rectifier le tir. «Li ena le devoir pou dir ki péna whip opposition et vinn dir séki ena dan ‘standing order' 39.»

Quid de la rencontre avec le nouveau leader de l’opposition ? «Cet échange a été constructif», explique le député rouge. Et d’ajouter qu’«avec le MMM on était déjà unis et cela va continuer».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires