Paul Bérenger quitte son poste de leader de l’opposition

Avec le soutien de
Paul Bérenger affirme qu’il ne veut pas s’accrocher au poste de leader de l’opposition.

Paul Bérenger affirme qu’il ne veut pas s’accrocher au poste de leader de l’opposition.

Le leader de l’opposition a mis fin au suspense. Il a démissionné, ce mardi 20 décembre, un jour après que le Parti mauricien social-démocrate a quitté le gouvernement. C’était hier à la mi-journée. Avec 11 députés dans les travées de l’opposition, ce parti devance donc le Mouvement militant mauricien qui lui, n’en compte que six. Paul Bérenger a donc pris la décision de laisser la place à Xavier-Luc Duval et a remis sa lettre de démission à la présidente de la République.

Du coup, Paul Bérenger déclare qu’il ne sera pas au Parlement aujourd’hui. «Nou pa koné kot nou pou asizé. Nous verrons demain et peut-être que dans l’intervalle, un autre leader de l’opposition aura été nommé.»
Paul Bérenger affirme qu’il ne veut pas «donner l’impression qu’il s’accroche au poste». Le plus important, à ses yeux, est que le gouvernement Lepep ne dispose pas de la majorité des trois quarts. «La meilleure chose serait de renvoyer les débats. (NdlR, sur le Prosecution Commission Bill). Et d’affirmer que s’il y a des débats sur ce projet de loi, demain, il interviendra».

Interrogé sur un possible rapprochement avec le MSM, Paul Bérenger réplique qu’il est hors de question que son parti entre au gouvernement. «C’est out, complètement», lâche-t-il. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires