Opération coup de propre pour les Collectivités locales

Avec le soutien de
La première phase des travaux au Plaza consistait en la réhabilitation de la salle des fêtes, alors que la deuxième concernait le bâtiment administratif.

La première phase des travaux au Plaza consistait en la réhabilitation de la salle des fêtes, alors que la deuxième concernait le bâtiment administratif.

Sortir les colporteurs de l’illégalité, remettre les théâtres du Plaza et de Port-Louis à neuf… Le ministère des Collectivités locales a eu du pain sur la planche cette année.

Relocalisation des marchands ambulants

 L’un des projets majeurs du ministère, qui a fait débat cette année, est la relocalisation des marchands ambulants. Au total, 2 659 marchands ont été recensés à travers le pays et 2 221 d’entre eux ont été relocalisés.

À Port-Louis, l’un des lieux où le problème de colporteurs persiste, 1 592 ont été répartis dans quatre sites : place Decaen, le Ruisseau-du-Pouce, Lakaz Cassé et place Immigration. Une somme de Rs 2,5 millions a été dépensée pour ce projet dans la capitale. Alors qu’à Beau-Bassin–Rose-Hill, une centaine de marchands ambulants ont été recensés ; 96 contraventions ont été enregistrées et 46 saisies ont été effectuées au cours de l’année.

Du côté de Quatre-Bornes, environ 60 marchands ont été recensés, dont la moitié a été relocalisée au Food Court. L’autre moitié a eu droit à la construction d’un nouveau marché pour s’y installer. Les inspecteurs de la municipalité de la ville des fleurs travaillent jusqu’à 20 heures pour s’assurer qu’il n’y ait pas de marchands illégaux dans les rues.

Direction Vacoas–Phœnix, où plus d’une centaine de colporteurs ont été enregistrés. La municipalité a pris des actions légales contre 126 d’entre eux tandis que 65 ont été verbalisés. Quant à la ville de Curepipe, environ 200 marchands ambulants ont été recensés, dont 167 opèrent désormais au Square Bruce. Les autres attendent toujours des étals vides au marché central.

Le conseil de district de Moka a, pour sa part, entamé des poursuites contre 23 marchands. Il devrait bientôt offrir des étals vides dans les marchés aux colporteurs recensés. Et à Savanne, un nouveau marché a été construit à Rivière-des-Anguilles pour les 250 marchands enregistrés.

Si aucun marchand ambulant n’a été recensé dans le district de Rivière-Noire, il n’y a pas de chiffre exact en ce qui concerne ceux de Pamplemousses. Toutefois, il nous revient que 14 ont été verbalisés et le conseil de district a entamé des procédures pour relocaliser les colporteurs dans des marchés existants.

Rénovation des théâtres

La salle des fêtes du théâtre du Plaza, à Beau-Bassin–Rose-Hill, sera opérationnelle dès janvier 2017. C’est ce que nous a affirmé le ministère. Les travaux ont commencé en janvier de cette année et sont déjà presque terminés. Ils ont été effectués en trois phases et ont coûté environ Rs 500 millions.

La première phase des travaux au Plaza consistait en la réhabilitation de la salle des fêtes, alors que la deuxième concernait la rénovation du bâtiment administratif. Quant au théâtre, le plancher a été réaménagé et il ne reste plus que la toiture.

Par ailleurs, les procédures administratives pour l’appel d’offres pour la rénovation du théâtre de Port-Louis ont été finalisées. Celui-ci sera lancé d’ici janvier de l’année prochaine. Le coût des travaux est estimé à Rs 80 millions.

Construction de drains

 La construction de drains à travers le pays a été entreprise par la National Development Unit. La somme allouée pour ces travaux est de Rs 500 millions. Un conseiller du Nord explique que les cut-off drains, qui ont pour but de canaliser l’eau en cas de grosses averses, sont à l’étape des consultations. «Ce sont de gros travaux, donc cela prend du temps. Quant au nettoyage des drains, cela se fait régulièrement. Il faut préciser que cela n’avait pas été effectué depuis plus de 12 ans.»

Ce qu’ils en disent

Raj Appadu, président du Front commun des commerçants, est d'avis que «malgré la relocalisation des marchands ambulants, il y en a toujours sur les rues. De plus, je ne comprends pas pourquoi le gouvernement a dépensé autant d’argent pour des gens qui n’ont jamais contribué aux caisses de l’État. Non seulement, ils ont eu des places stratégiques mais ils ont eu droit à tous les aménagements. Ils auraient dû aménager leurs propres lieux et payer leurs emplacements comme les commerçants légaux. Est-ce qu’il y a des contrôles chez eux aussi pour l’affichage des prix ?»

Paul Olsen, directeur d’Opera Mauritius, se dit « ravi des travaux pour la rénovation du théâtre du Plaza. Mais il ne faut pas oublier que l’acoustique est primordiale. Il faut garder cela en tête lorsque le matériel pour l’aménagement intérieur sera choisi. L’acoustique du théâtre de Port-Louis a été modifiée lorsque les chaises rigides avaient été remplacées par des fauteuils en velours. Est-ce que le circuit électrique a bien été refait ? Le théâtre est un lieu où la consommation de lumière est élevée. Est-ce qu’ils ont prévu des LEDs pour diminuer la consommation ? Et dans tous les théâtres modernes, les pendillons fonctionnent avec un système de poulies. Il faut voir quel système sera mis en place dans le nouveau théâtre.»

Publicité
Publicité

«L’express» donne à nouveau l’occasion aux Premier ministre et ministres de présenter leur bilan après bientôt deux ans au pouvoir. Plusieurs ministères ont bienveillamment accepté, mais nous donnons aussi la parole à ceux qui trouveraient à redire...

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires