Plaza: la salle des fêtes refaite, au théâtre la défaite

Avec le soutien de
Le contraste entre les bureaux rénovés et le théâtre, qui attend toujours, est frappant.

  Le contraste entre les bureaux rénovés et le théâtre, qui attend toujours, est frappant.  

La salle des fêtes du Plaza devait être inaugurée la semaine dernière. Mais il y a encore des retouches à faire. En attendant l’inauguration officielle le mois prochain, le point sur cette rénovation qui dure depuis 12 ans…

«Êtes-vous superstitieux ?» Il répond : «Pas du tout», souriant de toutes ses dents. Les lustres ont retrouvé leur éclat, les miroirs aussi. Mais l’œil de l’employé municipal ne peut s’empêcher de remarquer : «Avant, le podium était mobile. Li ti kouma enn lego koumsa, bann ti karé-karé ki kapav bouzé». L’employé vérifie par lui-même. «Ti dir sa dan rénion.»

Lors des noces, ce podium accueille, dépendant des cérémonies, soit la buvette, soit la table d’honneur. À quand le premier mariage post-rénovation ? «Si tout va bien, en février de l’année prochaine», indique Ken Fong. «Le dépôt sera minime, mais en cas de dommages à la salle, ce dépôt sera retenu par la mairie.» L’adjoint au maire, Alain Cerveau, d’ajouter : «Dimounn pa pou gagn drwa met kolou pou fiksé balon.»

Prêts, dansez. La salle des fêtes accueillera à nouveau des noces en février 2017.

Le Plaza a fermé pour rénovation en 2004. La réparation du toit en bardeau, commencée en 2008, s’est achevée en 2009. Avec cette rénovation, la mairie de Beau-Bassin–Rose-Hill a déjà dépensé Rs 89 millions pour le toit et Rs 104 millions pour la salle des fêtes et les bureaux.

Maintenant que le Plaza retrouve graduellement son cachet, la question cruciale reste celle de la maintenance. Qu’a prévu la mairie ? Ken Fong affirme que «c’est vrai que la mairie a consenti de gros efforts pour cette rénovation. Maintenant il faut que la salle des fêtes génère des revenus. Dans le contrat avec l’entrepreneur, il est tenu de revoir tout défaut (defect liability) sur une période d’un an après la fin des travaux. Légalement, il a aussi une responsabilité de dix ans».

Concrètement qui assure la maintenance ? «Je donne l’assurance que la maintenance est l’une de nos priorités. C’est le département welfare et celui des travaux qui veillent à l’entretien du Plaza. En tout, il s’agit d’une dizaine de personnes.»

Portes ouvertes sur la reprise des activités à la salle des fêtes et les bureaux.

Qu’en est-il des fuites apparues dans le toit après la dernière rénovation en 2009 ? Le maire explique qu’après des tests, «on a recensé 14 fuites dans la salle des fêtes et les bureaux. Il y a eu des travaux depuis le mois de juin, d’autant plus que la garantie sur le toit est encore valable. La semaine prochaine nous allons procéder à d’autres tests.»

Pour ce qui est du théâtre, la troisième et dernière phase de rénovation, le maire reste bref. «C’est sur notre agenda 2017. Nous allons lancer l’expression of interest pour trouver le consultant. C’est lui qui va évaluer le projet», avance-t-il.

Toutes ces clés n’ouvrent qu’un seul lieu : la salle des fêtes.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires