La police objecte à la marche pacifique du PTr

Avec le soutien de
La police explique qu’aucune marche pacifique ne peut avoir lieu lorsque siège le Parlement.

La police explique qu’aucune marche pacifique ne peut avoir lieu lorsque siège le Parlement.

Le Parti travailliste (PTr) souhaitait organiser une marche pacifique, le mercredi 21 décembre 2016, pour dire «non» à la création d’une Prosecution Commission. La police, toutefois, a objecté à la demande des Rouges. L’explication de l’adjoint au commissaire de police : aucune marche pacifique ne peut avoir lieu lorsque siège le Parlement. Il s’appuie, pour cela, sur l’article 8(1) de la Public Gathering Act de 1991.

Réagissant à ce refus, ce dimanche 18 décembre, lors d’un déjeuner de fin d’année organisé par le Parti travailliste, à Sébastopol, le leader des Rouges devait déclarer : «Ena pa pé kompran ki danzé pé vini ek Prosecution Commission. Ena étranzé pé dir mwa eski nu éna disan kourpa dan nu? Dan lot péi, dimun ti pou fini dessan lor la ri».

Dans une déclaration, le président du PTr Patrick Assirvaden déclare que le bureau politique décidera de la marche à suivre demain, lundi 19 décembre. Une rencontre est prévue à 15 heures au square Guy Rozemont. «Kapav nu pu desid kan mem fer kiksoz. Guet dan Facebook zot pu kone», devait du reste lancer Navin Ramgoolam à la foule, ce dimanche.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires