[Vidéo] Anil Gayan sur la Prosecution Commission: « Le gouvernement ne cible aucun leader politique»

Avec le soutien de
Le Muvman Liberater a fait le bilan de son parti face à la presse, vendredi 16 décembre.

Le Muvman Liberater a fait le bilan de son parti face à la presse, vendredi 16 décembre.

La Prosecution Commission était au centre de la conférence de presse du Muvman Liberater qui a fait le bilan de son parti, vendredi 16 décembre, à Ebène. Le ministre de la Santé, Anil Gayan, a affirmé que les débats sur ce projet de loi, qui devrait avoir les pouvoirs de se pencher sur les décisions du Directeur des poursuites publiques, auront lieu au Parlement la semaine prochaine. Cela, suite au feu vert donné par le Conseil des ministres à ce sujet, ce vendredi.

«Ce gouvernement est soudé et uni et c’est à travers cette unité que nous avons décidé d’amender la loi concernant le DPP. C’est la seule institution qui n’a pas de comptes à rendre à qui que ce soit. Maurice est le seul pays au monde avec un DPP qui possède tant de pouvoirs», a indiqué Anil Gayan. Le ministre de la Santé a, toutefois, tenu à préciser que ce projet de loi est fait dans un esprit de bonne gouvernance. «Le gouvernement ne présente pas cette loi pour s’attaquer à une personne ou cibler quelque adversaire. Cette loi aurait dû être présentée depuis 2004

Anil Gayan a, dans la foulée, donné la garantie que cette loi aura un effet rétroactif de trois ans. Il a également tenu à dire que l’Alliance Lepep restera soudé et terminera son mandat avec un bilan positif malgré toutes les polémiques auxquelles elle fait face.

De son coté, Ivan Collendavelloo a annoncé une prochaine augmentation du tarif de l’eau. Le leader du ML a, toutefois, indiqué que celle-ci devra d’abord être discutée au Conseil des ministres.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires