-17 Beach Handball World Championship : deux délégués de l’IHF en visite d’évaluation

Avec le soutien de
Burak Tezcan lors de sa visite chez nous en janvier dernier.

Le but est de constater de visu l’avancée des travaux au niveau organisationnel. Depuis leur arrivée à Maurice, hier après-midi, Giampero Massi, président de la commission de beach handball au sein de l’International Handball Federation (IHF) et Burak Tezcan ont enchaîné les sessions de travail. La première, dès leur descente d’avion. En compagnie de Jimmy Anthony, directeur du projet d’organisation de l’IHF  -17 Beach Handball World Championship, ils ont rencontré Ashok Deepchand de l’Airport Terminal Operations Limited (ATOL). Les discussions ont porté sur l’élaboration d’un service efficace autour de l’arrivée des athlètes l’an prochain, histoire de les accueillir sur notre sol dans les meilleures conditions possibles.

Ce matin, c’est au Citadel Mall qu’ils se rendront. Une réunion y est prévue avec le Directeur des Sports, Samoo Pillay, où seront fort probablement abordés les différents niveaux d’implication du ministère de la Jeunesse et des Sports dans le projet.

C’est dans les locaux de Maluti Communications qu’ils iront par la suite. La boîte approchée est susceptible, au terme des négociations, d’assurer la promotion de l’événement.

Impact Production s’occupera, elle, de tout ce qui est logistique. Le livestreaming devrait lui être assuré par Easy Production. Giampero Massi et Burak Tezcan auront une séance de travail avec les dirigeants de ces deux compagnies dans l’après-midi.

Demain matin, réunion avec le président des Forces Vives de Flic-en-Flac avant de se rendre à Vacoas où Giampero Massi et Burak Tezcan rencontreront l’équipe en service à l’Unité Médicale de Vacoas. Ils poursuivront avec une visite dans les différents hôtels, où séjourneront les athlètes et officiels lors de leur séjour chez nous. C’est une réunion avec le comité d’organisation qui bouclera leur journée.

« Au terme des différentes séances de travail prévues, ils nous livreront leur évaluation. J’attends beaucoup de celles-ci puisqu’elles nous donneront une idée où on en est arrivé et ce qu’il nous reste à faire», a déclaré Jimmy Anthony. Ce dernier dira que tout l’aspect financier sera abordé.

D’autre part, contrairement à ce qui était prévu, il n’y aura pas de détection ni de compétition en présence des deux délégués de l’IHF. La raison est simple : «Nous avons un emploi du temps très chargé et vu la charge de travail qui nous attend, il nous est impossible de nous investir dans l’organisation d’une compétition. » Et qu’en sera-t-il de nos deux sélections nationales ? «On a déjà effectué deux détections et disposons d’une quinzaine de joueurs dans les deux genres. Cette présélection restera ouverte. Après discussions avec la MSSSA (NdlR : Mauritius Sports Secondary School Association), il a été décidé que le beach hand sera, dans l’optique des Championnats du monde, intégré dans les Jeux Inter-Collèges. Àpartir de ceux-ci, on espère renforcer les présélections», répond Jimmy Anthony.

Tout ce que nous souhaitons, c’est que Maurice soit à la hauteur de l’événement, tant sur le plan organisationnel que sportif.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires