Prosecution Commission: des réserves dans le camp de la majorité

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) La Prosecution Commission qui devrait être instituée pour revoir certaines décisions du Directeur des poursuites publiques fait toujours débat.

(Photo d’illustration) La Prosecution Commission qui devrait être instituée pour revoir certaines décisions du Directeur des poursuites publiques fait toujours débat.

La Prosecution Commission, avons-nous appris, ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement. Au moins deux backbenchers de la majorité nous ont fait part de leur réserve au sujet de ce projet. Mais, comme le DPP, ils préfèrent attendre que l’ébauche du projet de loi soit rendue publique avant de prendre position.

Par contre, des membres du gouvernement ont pris contact avec trois députés indépendants afin d’obtenir leur soutien pour la mise sur pied de cette instance. On ne sait pas jusqu’à l’heure si ces députés vont soutenir le gouvernement.

Toutefois si on se fie à la prise de position adoptée par trois députés indépendants, à savoir, Joe Lesjongard, Zouberr Joomaye et Kavi Ramano, mercredi, pour le vote sur la Prevention of Terrorism Act, le gouvernement est assuré d’obtenir la majorité de trois quarts pour la création de la Prosecution Commission. Même s’il y a des défections au sein de ses backbenchers.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires