Le MMM ne votera pas la Prosecution Commission

Avec le soutien de
Le MMM a adopté une nouvelle constitution le 26 novembre et hier, 12 décembre, lors du BP, il a été décidé que Pradeep Jeeha (au fond à g.) présidera le Policy Council du parti.

Le MMM a adopté une nouvelle constitution le 26 novembre et hier, 12 décembre, lors du BP, il a été décidé que Pradeep Jeeha (au fond à g.) présidera le Policy Council du parti.

Le bureau politique (BP) du Mouvement militant mauricien (MMM) s’est réuni hier, lundi 12 décembre. Il a été décidé que les députés mauves ne voteraient pas la Prosecution Commission si elle est présentée au Parlement. Le gouvernement compte en effet créer une Prosecution Commission qui aurait les pouvoirs de se pencher sur les décisions du Directeur des poursuites publiques (DPP).

Un comité ministériel doit se réunir cette semaine dans l’optique de la mise en place de cette instance, discutée lors du Conseil des ministres du 9 décembre. Dans les milieux proches de l’hôtel du gouvernement, on indique que la décision de réfléchir à la création d’une Prosecution Commission est motivée par le choix du bureau du DPP d’abandonner plusieurs charges provisoires contre l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam. 

Le MMM pourrait, sur ce sujet également (outre la nomination éventuelle de Pravind Jugnauth comme Premier ministre), coordonner ses actions avec le Parti travailliste. A l’issue de la consécration d’un temple à L’Escalier dimanche, Navin Ramgoolam avait déclaré au sujet de cette commission: «C’est remettre en question l’indépendance du DPP.»

Par ailleurs, lors du BP, Pradeep Jeeha a été nommé à la tête du Policy Council du MMM, qui vient d’être institué dans la nouvelle constitution du parti. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires