Deux lignes de la Compagnie nationale de transport bientôt «intelligentes»

Avec le soutien de
Après Rose-Hill Transport et Triolet Bus Service, c’est la Compagnie nationale de transport (CNT) qui modernisera son système.

Après Rose-Hill Transport et Triolet Bus Service, c’est la Compagnie nationale de transport (CNT) qui modernisera son système.

Ce sont les lignes 4 et 4A entre Quatre-Bornes et Curepipe, qui passent par Floréal ou St-Paul, qui devraient bientôt rejoindre le projet Smartline sur une base pilote. Après Rose-Hill Transport (RHT) et Triolet Bus Service pour les lignes 1 et 215, c’est la Compagnie nationale de transport (CNT) qui devra moderniser son système. Et rendre ces deux lignes «interactives», en communiquant avec le public voyageur.

«Il y aura un nombre d’arrêts spécifique, avec une supervision stricte. Toutefois, l’arrivée du Metro Express bouleverse un peu le projet. Nous allons travailler sur un système complet qui prend en considération tous ces facteurs», explique le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha.

Du côté de la National Transport Authority (NTA), on indique que les autobus semi-low floor sont déjà prêts. La CNT devra toutefois moderniser son système. «Ils doivent installer un système GPS dans les bus. Nous allons refaire les abribus sur ces lignes, avec des écrans connectés aux GPS. Les passagers pourront donc connaître les horaires de passage.»

Autre nouveauté, la CNT suivra l’exemple de RHT et mettra en place une application mobile. RHT propose une application pour les routes 1 (Port-Louis-Rose-Hill), 174 (Port-Louis–Rose-Hill, en passant par Ébène), 145 (Port-Louis–Rose-Hill, en passant par Trèfles). Avec cette application, ceux qui attendent le bus peuvent connaître les horaires et l’endroit exact où se trouve l’autobus. «Dans le Sud, les autobus privés utilisent ce système d’application mobile. Les propriétaires ont lancé ce projet, suivant leur propre initiative», dit-on à la NTA.

À long terme, quand le projet Smartline sera étendu à d’autres lignes, la NTA prévoit de relier tous les GPS des autobus à son réseau central. Les planners de la NTA pourront superviser l’activité des autobus. «On saura s’ils respectent les horaires. Une réunion a déjà eu lieu avec les opérateurs.»

Un autre projet qui devrait aussi être appliqué : les cartes d’abonnement. «Il s’agit de Smart Cards. Nous savons comment fonctionne la technologie mais il faut voir pour le financement.» Autre élément : comment inclure les collégiens et personnes âgées dans ce système. «Il faut faire attention pour la gestion des finances.» Le rapport de PricewaterhouseCoopers sur le transport devrait être prêt à la fin de février 2017, avec des propositions pour l’aboutissement de ces projets.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires