L’importation de boucs et moutons de Rodrigues autorisée

Avec le soutien de
Deux cargaisons de 750 bêtes chacune arriveront de Rodrigues.

Deux cargaisons de 750 bêtes chacune arriveront de Rodrigues.

La perspective de pénurie de viande de bouc et de mouton pour les fêtes de fin d’année semblait en inquiéter plus d’un. Mais la situation semble s’être débloquée. Le ministère a en effet autorisé l’importation de bêtes de Rodrigues dans les semaines à venir. 

Trois opérateurs, dont la Mauritius Meat Authority (MMA), importeront des bêtes de Rodrigues. Selon une source de la MMA, une première cargaison de 750 animaux arrive à Maurice le 26 décembre et une autre – 750 bêtes également – le 30 décembre par bateau. 

«Les conditions d’importation sont très strictes. Des membres de la Rodrigues Regional Assembly et deux vétérinaires sont sur place pour veiller à ce que toutes les conditions soient respectées», explique une source de la MMA. Cette équipe devra s’assurer que les bêtes ont déjà reçu le vaccin et la dose de rappel.

De plus, elle veillera à ce que ces animaux proviennent des régions de l’île qui n’ont pas été touchées par le virus de la fièvre aphteuse. Les animaux iront directement à l’abattoir. «La MMA a la capacité de s’occuper de cette quantité de bêtes. Elles n’auront pas à transiter par les fermes», poursuit notre interlocuteur.

Par ailleurs, l’importation de l’Afrique du Sud se poursuit. Une cargaison de 50 bêtes de la MMA arrive demain, mardi 13 décembre. Jusqu’à la fin de l’année, environ 100 bêtes seront importées d’Afrique du Sud.

Seul souci : l’importation se fait par avion, ce qui a une incidence sur les coûts. «Malgré le coût d’importation élevé, le prix, toutefois, restera abordable pour le consommateur», tient à rassurer notre interlocuteur. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires