ICTA: Rs 6, 6 millions en 18 mois pour les membres du board

Avec le soutien de

Le montant a créé comme un malaise… Rs 6,6 millions en 18 mois. C’est la somme perçue par les membres du conseil d’administration de l’Information and Communication Technologies (ICTA) en guise d’allocations. Soit quasiment la moitié du montant dépensé par l’ancien board… en huit ans, soit Rs 15 millions entre 2005 et 2012. Ce sont ces paiements inexpliqués qui font l’objet d’une enquête de la commission anticorruption.

Selon une source au sein de l’organisme, le document déposé au Parlement mardi comporte une erreur. Celle-ci concerne la période mentionnée. En effet, le document en question fait état de la période allant du 1er mai 2016 au 31 octobre 2016. Or, selon une source, il s’agit en fait du 1er mai 2015 au 31 octobre 2016.

Jeudi, lors d’une perquisition effectuée par la commission anticorruption, les dossiers qui étaient en la possession du secrétaire du board, du responsable du département des finances et de la secrétaire du Chairman ont été saisis. Des ordinateurs de bureau et des ordinateurs portables ont aussi été emportés par les limiers de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC), après qu’ils ont reçu une lettre de dénonciation.

Depuis l’installation du conseil d’administration, le 1er mai 2015, le président Bhanoodutt Beeharee a décidé de s’attribuer le dossier consacré aux voyages et autres missions concernant, entre autres, la formation. De plus, l’une des premières décisions du conseil d’administration a été d’introduire un barème de paiements pour les per diem. Ce tableau est du reste sous le sceau du secret. Qui plus est, depuis mai 2015, seuls les membres du board ont fait des déplacements à l’étranger. Selon le document déposé au Parlement, mardi dernier, les membres du conseil d’administration ont voyagé au moins une fois. À l’exception du Chairman Bhanoodutt Beeharee, Tushyadev Jadunundun et Pierre Cathan, qui, eux,ont fait plusieurs déplacements.

Mais s’il y a un voyage qui fait sourciller, c’est bien celui de Bhanoodutt Beeharee en Inde. Il s’y est rendu du 28 juillet au 3 août en vue de recruter un consultant. Pour cette «mission», Bhanoodutt Beeharee a perçu Rs 167 792,62 en guise d’allocations – et de per diem – pour sept jours. Lors d’une mission identique en octobre 2015, il avait perçu Rs 308 855,95. Et un document confidentiel qui circule en ce moment fait aussi état d’un montant de Rs 100 000 pour des Interview Fees – le Chairman avait recruté Radhacharan Shakya du Department of Telecommunication indien.

Au total, Rs 1,6 million ont été versées au président de l’ICTA depuis sa nomination (salaires et allocations compris). En guise d’allocations, le chairman s’est vu attribuer Rs 810 000, soit Rs 45 000 par mois. Sans compter que Bhanoodutt Beeharee siège à la Radio Frequency Management Unit (RFMU), ce pour quoi il a obtenu Rs 216 000, soit des allocations mensuelles de Rs 12 000. Il siège aussi sur le Staff & Remuneration Committee et empoche Rs 54 000.

Le document déposé au Parlement mentionne le 31 mai 2016. Or selon une source, il s’agirait en réalité du 31 mai 2015.

L’autre privilège attaché au poste de président ? L’allocation de carburant, pour laquelle il a déjà touché Rs 112 500. Et la Postal Authority – qui tombe sous la tutelle de l’ICTA – a payé Rs 320 000 au Chairman en 18 mois.

Après Bhanoodutt Beeharee, c’est Tushydev Jadunundun qui a touché la plus grosse somme – un montant de Rs 1 002 000 – en tant que membre du board. Il a fait quatre déplacements, dont une mission à Durban,  Afrique du Sud, en mars dernier, qui lui a rapporté des per diem de Rs 79 457,76.

Deux voyages... à Rodrigues, dans le cadre de deux éditions d’Infotech, sont aussi mentionnés. Les 28 et 29 novembre 2015, Tushyadev Jadunundun a empoché Rs 33 363, alors que pour l’édition 2016, il a obtenu Rs 48 000 pour un séjour de trois jours, du 5 au 7 août.

À noter que si les membres du board touchent des fees mensuels de Rs 15 000, siéger au sein de comités rapporte autour de Rs 10 000 supplémentaires. Ils touchent aussi Rs 9 000 en siégeant à la Postal Authority, qui est rattachée à l’ICTA. 

Un membre du board proteste...

Un membre du conseil d’administration, Tushyadev Jadunundun, est monté au créneau pour contredire les informations fournies par le Prime Minister’s Office (PMO) au Parlement. Ce dernier a fait parvenir ses fiches de paie à «l’express». Selon lui, il est impossible qu’il ait touché Rs 1 million en six mois. Il ne nie toutefois pas avoir touché ce montant en dix-huit mois. En effet, selon ses fiches de paie, il s’est vu attribuer Rs 44 000 mensuellement. Et pour avoir présidé deux comités au sein de l’ICTA, il a reçu Rs 10 000 et Rs 12 000 respectivement.

La fusion ICTA-IBA-MCML en marche

Le Conseil des ministres a, vendredi, pris la décision de procéder à la fusion de l’Information and Communication Technologies Authority, de l’Independent Broadcasting Authority et de Multi Carrier Mauritius Limited (MCML). Ce nouvel organisme régulateur aura pour mission de régir les télécoms et la diffusion, entre autres. À savoir aussi que Bhanoodutt Beeharee est sur le départ, ayant été désavoué par le Premier ministre sir Anerood Jugnauth.
 

Le chiffre

Le barème du Subsistence Allowance prévoit Rs 7 000 par jour, soit 200 dollars. Avant sa révision par le ministre des Finances, ce montant était de 135 dollars par jour.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires