[Vidéo] Paul Bérenger : «Tous les démocrates doivent s’entraider et faire barrage au deal ‘papa-piti’»

Avec le soutien de
Entouré de ses principaux lieutenants, Paul Bérenger est revenu, entre autres, sur la possible accession de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre.

Entouré de ses principaux lieutenants, Paul Bérenger est revenu, entre autres, sur la possible accession de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre.

Un deal inacceptable. C’est le qualificatif employé par le leader de l’opposition et du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, pour décrire la probable accession de Pravind Jugnauth au poste de Premier ministre (PM). Le MMM appelle de ce fait à ce que «tou dimounn ki defann la demokrasi maryé piké pou al kont deal ‘papa-piti’». C’était lors de la conférence de presse hebdomadaire du MMM, le samedi 10 décembre, au Hennessy Park Hotel, à Ébène.

D’emblée, le leader du MMM devait faire ressortir qu’il a noté un changement de position, de la part de sir Anerood Jugnauth (SAJ), sur la question de passation de pouvoir : «li pé paret ki SAJ, apartir so bann deklarasion, pou rest PM osi lontan ki li kapav. Ek so garson dir ki li sweté ki so papa rest PM.» D’où son affirmation que Pravind Jugnauth serait rentré dans les rangs.

Enchainant, le leader des mauves devait dire que l’action commune de l’opposition sur cette question, telle que souhaitée par Navin Ramgoolam, a perdu un peu de son importance mais reste néanmoins d’actualité. D’ailleurs, le pacte républicain proposé par le leader des rouges sera à l’agenda du bureau politique du MMM le lundi 12 décembre. «Sé unikman lor deal ‘papa-piti’. Nou touzour dir ki MMM pou al tousel dan eleksion. Ce n’est pas la première fois dans l’histoire que le MMM préconise une action commune de l’opposition, sans aucune alliance.» Paul Bérenger dit trouver l’attitude du Parti travailliste «positive» pour une opposition unifiée contre Pravind Jugnauth comme futur PM.

Le leader du MMM note que SAJ perd de plus en plus le contrôle sur les affaires du pays et que «si nou trouvé ki li nepli kapav, nou pou amenn kanpagn pou ki li retir li ek donn eleksion zeneral.» Il affirme que SAJ aurait entendu la voix de la raison «pou ki li répous léséans fer Pravind Jugnauth vinn PM

Paul Bérenger est aussi revenu sur le projet du Metro express, où il dit noter qu’un flou y règne toujours. «Combien cela coutera au pays ? Sous Ramgoolam, on parlait de Rs 25 milliards. Maintenant on cite Rs 15 milliards. Ki manier pou finansé ? Nou bizin konn tou détay lor finansman.» Il dit trouver inacceptable le manque de dialogue entre salariés du secteur du transport, les syndicats et les compagnies impliquées dans le transport public. «Li indispansab. Bizin donn zot tou bann garanti neseser. Li pa akseptab ki ena ankor telman kitsoz ki flou ek san répons lor sa prozé-la

Le leader du MMM a conclu que, deux ans après les élections, il est fier du bilan des mauves, «ki finn bien relev latet an 2016».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires