Droits de l’homme : une marche pour conscientiser la population

Avec le soutien de
L’organisation DIS-MOI a voulu conscientiser la population sur les droits de l’homme, en ce 10 décembre.

L’organisation DIS-MOI a voulu conscientiser la population sur les droits de l’homme, en ce 10 décembre. 

Conscientiser la population sur la déclaration universelle des droits de l’homme. C’est dans cette optique que l’organisation DIS-MOI a entamé une marche pacifique dans les rues de Rose-Hill le matin du samedi 10 décembre. Selon le directeur de l’organisation de défense des droits humains, Lindley Couronne, cette déclaration est «un vaste poème et le phare qui va éclairer l’humanité pour les prochains siècles

«Toutes les lois internationales sur les populations vulnérables telles que les femmes, les personnes touchées par un handicap ou encore les migrants, entre autres, sont concernées par cette déclaration. Tout le monde peut prendre position et défendre leurs droits», soutient-il. Lindley Couronne ajoute également que cette marche aura lieu chaque année, dans le but de promouvoir cette journée, pour que tous les citoyens soient conscients de leurs droits.

L’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 10 décembre Journée des droits de l’homme, en 1950. Cette année, l’appel lancé à tout le monde est que chacun d’entre nous fasse de son mieux pour défendre les droits de quelqu’un. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x