Navin Beekarry: «217 condamnations pour corruption de 2002 à aujourd’hui»

Avec le soutien de
Une journée de réflexion dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre la corruption a eu lieu ce vendredi 9 décembre, à l’Auditorium Octave Wiehe, Réduit.

Une journée de réflexion dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre la corruption a eu lieu ce vendredi 9 décembre, à l’Auditorium Octave Wiehe, Réduit.

190 poursuites en cours et une cinquantaine de cas en attente d’une décision du Directeur des poursuites publiques. Et 217 cas de condamnation pour la période de 2002 à novembre 2016. Ce sont les données statistiques sur la corruption à Maurice, révélées par Navin Beekarry, directeur général de l'Independent Commission against Corruption (ICAC). C’était ce vendredi 9 décembre, dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre la corruption à l’Auditorium Octave Wiehe, Réduit. Journée qui avait pour thème «Renforcer l’efficacité de la lutte contre la corruption».

Devant un parterre d’invités comprenant des personnalités de haut vol, du corps diplomatique aux secteurs public et privé, le directeur général de l’ICAC a tenu à souligner le caractère national de la lutte contre la corruption. «Chaque citoyen a le devoir de s’engager pleinement dans ce combat qui ne se limite pas qu’à l’ICAC.»

Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République, a tenu pour sa part à rappeler que la corruption compte à elle seule plus de 5 % du Produit Intérieur Brut, soit environ Rs 94 milliards, dont quelque Rs 36 milliards en pots-de-vin.

Tout en reconnaissant une nette amélioration à tous les niveaux de la société dans le combat contre ce mal, la présidente de la République a quand même souhaité la mise en place de nouvelles stratégies pour renforcer la lutte.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires