Paul Bérenger veut des éclaircissements sur la réforme électorale à Rodrigues

Avec le soutien de
La PNQ sera consacrée, ce mercredi 30 novembre, à la situation à Rodrigues.

La PNQ sera consacrée, ce mercredi 30 novembre, à la situation à Rodrigues.  

Dans le viseur de Paul Bérenger : la situation à Rodrigues. Ce mercredi 30 novembre au Parlement, il axera sa Private Notice Question sur la réforme électorale et les prochaines élections dans l’île.

Si la question sera adressée au Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, il se pourrait que ce soit le vice-Premier ministre et ministre du Tourisme Xavier Duval qui apporte des éclaircissements. D’autant plus que ce dernier préside le comité interministériel sur la réforme électorale à Rodrigues.

Dans le même temps, l’attention reste braquée sur l’Assemblée régionale qui se réunit aujourd’hui en séance plénière pour voter la motion d’adoption  des amendements validés le 25 novembre par le Conseil des ministres. Mais selon Johnson Roussety, «la loi Duval ne fait mention d’aucune provision au cas où aucun parti ne remporte au moins 7 des 12 sièges après une élection». Il a fait circuler un document en ce sens hier.

Selon le leader du Front patriotique rodriguais, la nouvelle version proposée du Rodrigues Regional Assembly Act prévoit de réduire le nombre de sièges proportionnels de 6 à 5. Dans le cas où, comme en 2006, il y a soit parité entre le nombre d’élus pour deux partis, c’est-à-dire 6/6, soit aucun parti n’arrive à faire élire au moins 7 élus sur les 12 élus régionaux, «avoir la majorité risque d’être à raison d’un élu supplémentaire seulement», fait-il valoir. Ce qui lui fait dire que la nécessité d’avoir alors recours à des «accords électoraux entre les partis concernés pour arriver à une majorité» se fera sentir.

Un argument que rejette Xavier-Luc Duval. Dans le cas d’un 6/6, précise le Premier ministre adjoint, un parti bénéficiera alors de trois membres supplémentaires et l’autre de deux, selon la proportionnelle. Nicolas Von-Mally, chef de file du Mouvement Rodriguais à l’ARR, abonde dans le même sens.

Nos tentatives de contacter un membre du gouvernement régional de Rodrigues sont restées vaines.  

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires